Le 9 octobre dernier, quand sir Anerood Jugnauth lançait sa campagne électorale dans son fief au N°7, le candidat qu’il était alors disait à ses activistes que “la victoire à Rivière-du-Rempart devra être totale”. Les plus fervents activistes du MSM présents ce jour-là au collège Universal étaient sans doute loin de s’imaginer que le message du leader de l’Alliance Lepep s’avérerait deux mois plus tard.
Même si l’optimisme a toujours été de mise, un score de 3-0 en faveur des trois candidats de l’Alliance Lepep n’aurait pas effleuré l’esprit des partisans du MSM au début de la campagne. Si d’aucuns disaient que la victoire de l’ancien président de la République était acquise, en revanche, celle de Vishnu Lutchmeenaraidoo – lequel avait choisi Rivière-du-Rempart pour prédire que David allait en finir avec Goliath – n’était envisageable que plus tard, soit une fois que l’effet SAJ avait envahi le pays.
Jeudi dernier, jour du dépouillement à la Simadree Virahsawmy SSS, où il était présent, SAJ a eu un mot pour ses activistes qui “ont travaillé dur” pour la victoire de son équipe. En octobre dernier, il les remerciait déjà pour le travail qui les attendait sur le terrain. “Mo bien rekonesan, mo dir zot mersi”, leur disait-il, ému.
Entre sir Anerood Jugnauth et Rivière-du-Rempart, c’est une longue histoire de 51 ans. En 1963, il y est candidat pour la première fois. “J’ai commencé ma carrière ici, et c’est ici que je la terminerai”, déclarait-il le jour des résultats. Aux dernières élections, l’électorat de Rivière-du-Rempart lui fait un cadeau. Grâce à celui-ci, il réalise le plus fort pourcentage de votants (23 579 voix), soit 67,8%.
À l’annonce des résultats officiels par le Returning Officer, il s’est mis à pleuvoir des averses. “C’était une bénédiction, affirme un activiste présent au centre de dépouillement cet après-midi-là, lapli ti pe tonbe pou netway partou !” Mais, après l’émotion et l’effervescence des résultats, l’heure pour le leader de l’Alliance Lepep était aux premières déclarations à la population – par le biais d’une conférence de presse – et de lui réitérer son engagement à conduire le pays vers un deuxième miracle économique. Jeudi soir, face aux médias, SAJ reconnaissait que désormais “une grande responsabilité” attend l’Alliance Lepep. Le prochain gouvernement aura à se mettre très vite au travail pour concrétiser les priorités du programme électoral.
Entre-temps à Rivière-du-Rempart, l’on a bien l’intention de célébrer l’élection des trois nouveaux députés : sir Anerood Jugnauth, Vishnu Lutchmeenaraidoo et Ravi Rutnah. On apprend que la circonscription N°7 compte fêter dignement la victoire des trois candidats de l’Alliance Lepep et surtout le retour de SAJ au pouvoir, à l’âge de 84 ans. “Depuis le jour des résultats, nous sommes en fête ! Tou lezour ena rali isi”, nous disent les partisans du MSM.
Une fois la composition du nouveau gouvernement de SAJ officialisée, ceux qui ont labouré le terrain pendant la campagne électorale au N°7 organiseront une fête pour le leader de l’Alliance Lepep et ses colistiers. Cette célébration est actuellement à l’agenda des organisateurs. Il en est de même pour une cérémonie religieuse. “Tout au long de la campagne, nous n’avons jamais cessé de prier pour SAJ et les deux candidats”, confient les plus fervents activistes du futur Premier ministre.