Le vol d’Air Mauritius à destination de Nairobi n’est pas parti comme prévu ce matin après qu’un grave incendie a détruit une partie de l’aéroport Jomo Kenyatta hier. Dans les milieux d’Air Mauritius, on affirmait ce matin qu’une décision sera prise en ce qu’il s’agit de la reprise éventuelle de la liaison aérienne après 14 h aujourd’hui.
Les causes de l’incendie n’ont pas encore été déterminées et les autorités kenyanes ont ouvert une enquête.
L’aéroport Jomo Kenyatta est un des plus importants d’Afrique, qui accueille quelque 16 000 passagers quotidiennement soit quelque 6 millions de passagers annuellement. L’aéroport dessert 49 destinations dans 23 pays sur les cinq continents.
La fermeture de l’aéroport a provoqué une pagaille générale, fait-on comprendre. Les vols internationaux ont été déviés vers les aéroports à Eldoret et à Mombasa.
Les pompiers ont pris près de quatre heures pour maîtriser l’incendie qui a endommagé complètement le hall d’arrivée.
Selon les agences de presse internationale, le trafic reprend graduellement.
Dans une déclaration à la presse, le chef de la lutte contre le terrorisme au Kenya, Boniface Mwaniki, a estimé que l’incendie n’a aucun lien avec le terrorisme.