L’écurie Foo Kune disparaîtra-t-elle du paysage hippique en 2015 ? C’est sans doute une question que se posent de nombreux turfistes depuis mercredi après-midi après la rencontre « amicale » entre le Stable Manager Paul Foo Kune avec les administrateurs du Mauritius Turf Club. Il semblerait qu’il a été demandé au gérant de l’écurie éponyme de ne pas prendre d’engagements pour la saison prochaine.
Doit-on comprendre qu’il a été décidé que le contrat de Paul Foo Kune ne sera pas renouvelé pour 2015 ? Tout porte à le croire dans le sens où le Premier ministre, Navin Ramgoolam, après avoir répondu aux questions des députés Jhugroo, Bhagwan et Lesjongard, avait déclaré qu’il s’était entretenu avec le Mauritius Turf Club de la position de Paul Foo Kune comme Stable Manager de son écurie tout en soulignant que « action has to be taken », car il existe manifestement un conflit d’intérêts flagrant car la personne concernée et les membres de sa famille sont partie prenante dans des compagnies qui exercent dans le bookmaking.
Par ailleurs, si Paul Foo Kune a souligné qu’il pensait sérieusement à l’avenir de son établissement, le MTC a accédé à sa requête pour que quatre jockeys, Rye Joorawon, Dinesh Sooful, Jeanot Bardottier et Mark Neisius, agissent comme remplaçants au cas où son titulaire au poste ne serait pas disponible. Quatre jockeys, mais quid des autres écuries ? Ne devraient-elles pas aussi être mises sur le même pied d’égalité et trouver des cavaliers susceptibles d’agir comme remplaçants ? Doit-on comprendre que si jamais deux écuries se retrouvent sans jockey, l’écurie Foo Kune aura priorité sur les autres ? Cette question mérite une réponse précise de la part des administrateurs.
Pour en revenir au possible non-renouvellement du contrat de Paul Foo Kune, il serait bon de souligner que son écurie avait vu le jour début 2011 pour prendre la place de celle de la famille Ramdour, à qui il avait aussi été demandé de ne pas prendre d’engagements fin 2010, pour d’autres motifs que ceux qui ont sans doute été mis en avant par le MTC pour ce qui est du cas Foo Kune. Il faudrait aussi souligner qu’après la fermeture de l’écurie Fok, Paul Foo Kune avait adhéré à l’écurie Ramdour dans le souci de la sauver, mais un développement de dernière heure, soutenu par ceux qui dirigeaient alors le club, fit que l’écurie Ramdour alla rejoindre l’ancienne écurie Lagesse, alors que Paul Foo Kune fut accepté comme Stable Manager, bien qu’il avait été prévu que l’homme fort de toute nouvelle écurie devrait impérativement en être l’entraîneur. Or, tel ne fut pas le cas.