Les corps de trois des cinq Mauriciens disparus lors de la bousculade meurtrière, qui s’est produite à Mina durant le pèlerinage de Hajj, à La Mecque, auraient été retrouvés, a annoncé ce matin, sous réserve, une source gouvernementale, ce qui porterait à quatre le nombre de morts, seul le corps de Saïda Janoo ayant pour l’heure été officiellement identifié. Les vérifications devront être complétées avant que les autorités puissent confirmer définitivement l’identité des trois autres Mauriciens.
Les corps de trois des cinq Mauriciens disparus lors de la bousculade meurtrière, qui s’est produite à Mina durant le pèlerinage de Hajj, à La Mecque, auraient été retrouvés, a annoncé ce matin, sous réserve, une source gouvernementale, ce qui porterait à quatre le nombre de morts, seul le corps de Saïda Janoo ayant pour l’heure été officiellement identifié. Les vérifications devront être complétées avant que les autorités puissent confirmer définitivement l’identité des trois autres Mauriciens.
Les Janoo, qui attendent toujours des nouvelles des trois autres membres de leur famille, sont consternés. Ils acceptent toutefois « la volonté de Dieu » et attendent avec impatience des nouvelles des autres disparus. C’est déchirée par la douleur que Sajedah, la fille unique de Saïda Janoo, a appris la nouvelle de l’identification du corps de sa mère hier soir. Cette jeune maman de trois enfants avait grandi seule avec sa mère dans la maison familiale des Janoo, à Chemin-Grenier. Saïda Janoo avait entrepris le pèlerinage à La Mecque pour la première fois avec quatre autres membres de sa famille. Mais après des recherches infructueuses dans 20 hôpitaux, des volontaires ont finalement retrouvé le corps de la Mauricienne dans un hôpital de Jeddah, qui ne figurait pas sur la liste officielle.
Pour Nizam Janoo, le cadet de Saïda Janoo, la douleur est grande : « C’est la tristesse et la consternation dans la famille. Mais c’est Dieu qui décide et nous acceptons sa volonté », affirme-t-il. Il avoue toutefois qu’avec cette nouvelle, « l’angoisse est grande concernant les autres disparus ». Quatre membres de la famille Janoo – à savoir Saïda, Swaley et son épouse Zabeen, ainsi que la soeur, Genobee Kaudeer – avaient été portés disparus. Une cinquième Mauricienne, Halima Nazurally, séparée de son fils depuis la bousculade, était également introuvable.
Le vice-Premier ministre Showkutally Soodhun est par ailleurs arrivé en Arabie saoudite ce matin. Il devait rencontrer le ministre saoudien de la Santé dans la matinée. C’est à partir de là que des décisions seront prises pour la suite des recherches. Les 1 147 autres pèlerins ont commencé à retourner à Maurice à cette semaine. Des dispositions spéciales ont été prises au niveau des autorités pour assurer leur suivi médical et psychologique.