Après le walk-out de l’opposition mardi dernier, le gouvernement se dit plus que jamais persuadé d’une alliance prochaine entre le PTr, le PMSD et le MP. Cette alliance dans le camp de l’opposition, selon le Chief WhipBobby Hureeram — lequel intervenait lors de la conférence de presse du gouvernement à Port-Louis, hier matin — est visible par leur démarche démagogique commune, précisément au Parlement. Il dit avoir été témoin d’un aparté entre Navin Ramgoolam et Alan Ganoo, une concertation qui en dit long. Le Chief Whip a également affirmé que l’alliance de l’opposition n’étant pas en mesure de s’afficher au vu et au su du Parlement, elle use des stratégies pour déstabiliser l’ambiance dans l’hémicycle.

Pour Bobby Hureeram, « après Boolell, la semaine dernière, Alan Ganoo, cette semaine, il faut s’attendre à ce qu’un membre du PMSD joue le jeu de la stratégie de l’opposition, mardi prochain ! », et ajoute qu’« Alan Ganoo enn vie zwer ! Il sait très bien qu’une PNQ est limitée à trente minutes » Bobby Hurreeram reproche au leader de l’opposition, Xavier-Luc Duval, et aux autres membres des camps adverses de passer outre les règles du Parlement à l’heure des questions. Pour ce qui est d’Allan Ganoo,
« il doit aussi comprendre que le parlementaire qui pose une question a la priorité. Si Alan Ganoo veut poser des questions, qu’il les envoie aux membres de l’Assemblée pour qu’elles figurent à l’ordre du jour ! Il doit mettre fin à ce jeu, sey rant dan kestion so kamarad ! ».

Il a dit son « appréciation » de l’attitude du MMM au Parlement pour n’avoir pas suivi les autres partis de l’opposition, « dans leur mascarade » après leur walk-out. Bobby Hurreeram a aussi déploré le fait « ki pe servi Parlman pou fer alegation ». Il a précisé qu’en vue d’une éventuelle motion du député travailliste Shakeel Mohamed, aucun membre de l’opposition n’a jusqu’ici, malgré toutes les allégations formulées, fait de déclaration à la CID, la FIU ou l’ICAC. « Lopozision », a-t-il insisté, « persiste dan so loperasion zet labou ».

C’est aussi l’opposition, selon le Chief Whip, qui fait tout actuellement pour « saper le moral de la police ! ». Pour Bobby Hurreeram, alors que le Premier ministre et ministre des Finances, Pravind Jugnauth, a accordé un budget de Rs 8.5 milliards à la police et que Rs 107 millions seront investies pour moderniser la flotte de véhicules de la force policière, l’opposition a sorti un ancien sondage pour discréditer les forces de l’ordre aux yeux de la population. Pour étayer ses propos, il a parlé de la bonne performance de la police en matière de combat contre la drogue : « Entre juillet 2017 et avril 2018, elle a effectué une saisie d’une valeur marchande de Rs 416 M. »

Les députés Zouberr Joomye et Joe Lesjongard étaient aussi présents à l’exercice de communication du gouvernement. Le premier est revenu sur la conférence de presse du MMM, tenue le 14 juillet. Il a fustigé le leader des mauves, Paul Bérenger, pour ses propos sur le voyage privé en Angleterre de Pravind Jugnauth. Quant à Joe Lesjongard, il a essentiellement commenté le cas des anciens réfugiés du centre communautaire de St-Malo, à Baie-du-Tombeau.