Le Parti travailliste réunit demain pour la première fois son bureau politique depuis sa défaite aux élections générales du 10 décembre dernier.
L’analyse des circonstances qui ont mené aux résultats de ces élections est le point principal figurant à l’ordre du jour de cette réunion. On s’attend à ce que le leader du PTr, Navin Ramgoolam, donne son avis sur la situation. Ce dernier, jusqu’ici, n’a pas fait de déclarations publiques sauf dire qu’il n’est pas de ceux qui cherchent des boucs émissaires et qu’il reste le leader du PTr.
Ceux qui se sont jusqu’ici aventurés à faire des commentaires dont Arvin Boolell et Satish Faugoo considèrent que la IIe République a joué un rôle majeur dans la défaite électorale de l’Alliance PTr/MMM. Arvin Boolell préconise également un renouvellement en douceur du leadership du parti.
Pour sa part, Satish Faugoo estime qu’il y a eu un amalgame entre les élections générales et un référendum sur la IIe République. « L’électorat a voté en masse contre la IIe République au lieu de faire un choix raisonné de gouvernement. Ce qui explique le résultat de ces élections », a-t-il estimé.
Satish Faugoo affirme avoir tâté le pouls de la population après les élections et a constaté qu’une bonne partie des électeurs ne savent même pas pour qui ils ont voté mais savent avoir voté contre la IIe République. « L’électorat travailliste a voté contre la IIe République et par extension contre le fait que Paul Bérenger soit Premier ministre pour cinq ans ». L’ancien ministre reconnaît que ses adversaires politiques étaient mieux organisés sur le plan technologique, sur les réseaux sociaux et dans la communication en général.
Le leader du PTr fera une déclaration à la presse après la réunion.
Par ailleurs, Kadress Pillay a annoncé sa démission du Parti travailliste alors que l’ancien membre du parti Vasant Bunwaree réclame la démission de Navin Ramgoolam comme leader des rouges.