« Nous nous acheminons vers une grande victoire et possiblement un 60-0 » a déclaré à la presse hier après-midi le leader du Ptr Navin Ramgoolam à l’issue de sa participation à la cérémonie organisée à l’auditorium Octave Wiehé pour célébrer le centenaire de la création de la faculté d’agriculture en 2014.
Navin Ramgoolam estime que la foule qui s’était déplacée à Quatre-Bornes pour le meeting de l’Alliance Ptr-MMM était quatre fois et demie plus importante que celle présente à la Place de la gare à Vacoas pour l’Alliance Lepep. Il en a profité pour piquer au vif ses adversaires du jour en observant qu’il fallait voir le visage de Pravind Jugnauth lors de la célébration de la fête de Divali au Hindu House la veille. Et de suggérer que le leader du MSM savait que l’Alliance Ptr-MMM avait remporté la victoire de la foule. Pravind Jugnauth avait participé à cette célébration en sa qualité de leader de l’Opposition et avait même quitté la cérémonie avant le Premier ministre. Les deux hommes s’étaient ignorés durant toute la cérémonie.
S’agissant de la difficulté rencontrée pour arrêter la date des élections, Navin Ramgoolam a observé que cela était dû au fait que beaucoup de fêtes religieuses doivent être prises en compte. En effet, les Mauriciens de culture tamoule et de foi hindoue célèbrent le Dipawali et le Divali la semaine prochaine. Pendant la même période la communauté de foi musulmane consacrera dix jours de prière au début du mois de Muharram, qui marque le début du calendrier islamique. Les Musulmans commémorent également le martyr de l’imam Hossein durant la bataille de Karbala. Dans la région de Plaine Verte, cette période de prière se termine par l’organisation du «ghoon».
Répondant à une question sur le salaire minimum, Navin Ramgoolam a affirmé que des experts se penchent dessus.
Le Premier ministre ne s’est pas attardé sur la réception donnée après la cérémonie d’hier. Les gardes du corps, très actifs, ont à peine donné l’occasion aux journalistes de l’interroger. Il est parti peu après avoir signé le livre d’honneur.