Les fortes averses qui ont arrosé l’île, dans la nuit de mercredi à jeudi, ont surpris plus d’un en raison de la quantité et de l’intensité avec lesquelles elles ont recouvert le pays. Généralisées, elles ont apporté dans leur sillage des inondations, notamment à la Baie de Tamarin, la plus affectée. Si le beau temps est revenu, la station météorologique de Vacoas en appelle à la vigilance, d’autres averses plus intenses et plus fréquentes étant à prévoir cet été, surtout sur le Plateau Central et la région Ouest. Parallèlement, ces averses ont été bénéfiques à l’agriculture et à une stabilisation du niveau de nos réserves en eau. En certaines régions où les rivières, mises à contribution sur le réseau de la CWA pour desservir les abonnés, ont eu une grosse affluence, l’organisme a revu ses horaires de distribution sur une base temporaire. Cependant, les grosses pluies d’été n’étant attendues qu’en décembre, la vigilance doit être maintenue.
Alors que la moyenne de novembre pour la région de Tamarin s’élève à 31mm, en deux heures jeudi après-midi, cette région a enregistré 48.7mm. Fait étonnant, cette région étant connue pour être très sèche. La station météorologique de Vacoas explique la situation en faisant ressortir qu’il s’agit d’un événement extrême provoqué par un système de masse nuageuse, suivi de brises de mer. Celles-ci relèvent généralement de pluies fines survenant tard dans l’après-midi, mais associées à une masse nuageuse, elles peuvent devenir très intenses. À la station de Vacoas, on fait ressortir que l’événement extrême qui a touché le pays dans la nuit de mercredi à jeudi devrait se répéter plusieurs fois durant la période estivale 2013-2014 avec encore plus d’intensité. Les régions de l’Ouest et le Plateau central devraient en ressentir le plus d’effets. Dans la nuit de mercredi à jeudi, si les grosses averses ont traversé toute l’île, accompagnées des premiers orages de l’été, c’est Vacoas, avec 90mm, qui a enregistré le taux de pluviométrie le plus élevé. S’ensuivent Plaisance (72mm), Nouvelle Découverte (71mm), Mon Loisir Sugar Estate (70mm), Rose-Belle (58mm), Belle Mare (50mm), Domaine Les Pailles (38mm), le Champ de Mars (38mm) et Souillac (10mm).
“Now casting”
Selon la station météo, avec les pluies qui ont arrosé l’île mercredi soir, le pays – avec 76mm enregistré overall – a déjà recueilli 95% de la moyenne générale pour le mois de novembre qui s’élève à 80mm. Elle s’attend à ce que ce taux soit dépassé avec les prochaines grosses averses qui traverseront l’île. Si à ce stade, il est trop tôt pour avancer les jours où le pays sera aussi copieusement arrosé, la station météo compte sur son système de Now casting – des prévisions de 1-3h – pour prévenir la population. Un système qui a fonctionné jeudi après-midi alors que la région de Tamarin était inondée, l’alerte de fortes pluies – émise à 4h du matin car affectant l’ensemble de l’île – ayant été enlevée un peu plus tôt dans l’après-midi. La station météo devra faire un usage maximum de son nouveau site web qui entre en opération demain pour mettre en garde la population. À ce stade, le beau temps va prévaloir pendant plusieurs jours encore. La station météo annonce qu’une nouvelle vague de chaleur devrait gagner le pays dès aujourd’hui et que les grosses averses ne sont pas prévues avant la dernière semaine de novembre. Il fera beau temps en général, sauf les après-midi, sur le Plateau central et la région Ouest qui pourront être sujet à des brises de mer. 
Stabilisation du niveau des réservoirs
Si à Tamarin, des maisons, proches de la Baie de Tamarin, ont été inondées dans une région particulière, les dernières pluies ont surtout été bénéfiques à l’agriculture. Elles ont aussi été bénéfiques à nos réserves en eau, principalement les rivières, qui ont légèrement repris des couleurs, note la CWA. Au niveau des eaux en surface, ces pluies ont contribué à stabiliser les réservoirs. À jeudi, Mare aux Vacoas était rempli à 56.8% de sa capacité, La Nicolière 45.2%, Piton du Milieu 52.5%, La Ferme 23.9%, Mare Longue 63.2% et Midlands Dam 42.4%%, représentant une moyenne générale de 47.3% contre 47.2% il y a une semaine.
Les autorités notent qu’outre cette stabilisation au niveau des réservoirs qui contribuent à 30% sur le réseau de distribution, les rivières – qui représentent 20% de l’eau injectée sur le réseau – ont repris leur affluence dans certaines endroits. S’il est encore trop tôt pour évaluer la situation au niveau des nappes phréatiques, contribuant à 50% sur le réseau de distribution, la CWA a, depuis quelques jours, revu ses horaires de distribution pour quelques régions, à l’instar de celles desservies par la Grande Rivière Nord Ouest. Ainsi, temporairement, les régions desservies par la station de traitement de Pailles, en l’occurrence Port-Louis, Guibies et les régions avoisinantes, perçoivent l’eau une heure de plus matin et soir. La CWA précise, toutefois, que cet assouplissement est temporaire, dépendant de l’évolution de la situation. Elle appelle à la vigilance, tenant compte que les grosses pluies qui servent à remplir les réservoirs ne sont attendues que dans la 2e quinzaine de décembre. La CWA recommande ainsi la rigueur pour une utilisation judicieuse de l’eau et invite les abonnés à profiter des épisodes de pluies pour stocker l’eau pour les usages non potables.