Navin Ramgoolam et Paul Bérenger se disent plus que jamais convaincus d’un « raz-de-marée « rouge-mauve » aux prochaines élections générales au terme des trois premiers congrès régionaux PTr-MMM qu’ils ont animés en duo. Cinq nouveaux rassemblements se tiendront tout au long de cette semaine avant la trêve du week-end prochain marquée par la visite de la ministre indienne des Affaires étrangères qui vient participer aux activités qui marqueront, dimanche prochain, 2 novembre, la date anniversaire de l’arrivée des premiers immigrants indiens à Maurice.
Navin Ramgoolam prend à témoin les journalistes « disposés à reconnaître les faits » pour soutenir que le démarrage de la campagne, sur le terrain, de l’alliance de l’Unité et de la Modernité au terme des trois premiers congrès régionaux conjointement animés par le leader du MMM, Paul Bérenger, et lui-même à Saint-Pierre, Curepipe et Bois Chéri respectivement s’est fait sur des chapeaux de roues.
Parlant de « foules enthousiastes » à ces rassemblements avec, souligne le leader du PTr, « davantage de personnes à l’extérieur qu’à l’intérieur », Navin Ramgoolam trouve « évident » que le PTr-MMM s’achemine vers un nouveau 60/0. « Et nous n’en sommes pas encore à notre vitesse de croisière ! » laisse entendre le chef de file des travaillistes.
Il annonce par ailleurs le calendrier des congrès régionaux similaires prévus cette semaine avant la trêve du week-end prochain qui sera marquée par la visite de la ministre indienne des Affaires étrangères, Sushma Swaraj, dans le cadre des activités de commémoration de l’arrivée des premiers immigrants indiens.
Le PTr-MMM sera ainsi au N°11 (Rose-Belle/Vieux Grand-Port) demain, lundi 27 octobre, à Port-Louis Nord/Montagne Longue (N°4), mardi, à Flacq/Bon Accueil (N°9) mercredi, à Vacoas/Floréal (N°16) jeudi et à Piton/Rivière-du-Rempart (N°7) vendredi. « Les choses sont appelées à s’accélérer davantage au terme de la visite officielle de notre distinguée invitée indienne », indique le leader du PTr.
Paul Bérenger parle aussi de « démarrage en trombe » des rassemblements PTr-MMM qu’il a animés en duo avec son homologue travailliste. Le leader du MMM ne manque pas de souligner que le succès d’affluence à ces premiers congrès régionaux intervient « avant même que la date des élections ne soit fixée et que la liste des candidats ne soit finalisée ».
À la lumière de ce « départ fulgurant », il se dit sûr que le PTr-MMM s’achemine vers un 60/0. Le leader des mauves trouve que, parallèlement, le démarrage de la campagne dans le camp de l’Alliance Lepep à Rivière-du-Rempart n’aura été qu’un « fiasco ».
Parlant de « débandade » dans le camp adverse, Paul Bérenger cite le cas du candidat ML Ramdin, pressenti à Curepipe, qui s’est lui-même dit « surpris » d’avoir été remplacé par une candidate PMSD.