Le procès intenté à Siddick Chady et Prakash Maunthrooa en Cour intermédiaire dans l’affaire Boskalis se poursuit. Me Saïd Toorbuth, l’avocat de Siddick Chady, a logé une motion contestant la production des dépositions modifiées de son client. Me Rashid Ahmine, de la poursuite, a indiqué qu’il se réservait la discrétion des preuves qu’il compte présenter en cour et ne pouvait laisser la défense lui dicter ses actions. Après les débats sur la motion des deux parties, la magistrate Wendy Rangan a indiqué qu’elle prononcerait son Ruling le 18 mai.
Me Antoine Domingue, l’avocat de Prakash Maunthrooa, a soutenu qu’il n’avait aucune objection à ce que les dépositions modifiées de son client soient produites en Cour. Cette motion fait suite à l’annonce que les deux témoins néerlandais de la firme Boskalis, Jan Cornelius Haak et Antonius Theodorus de Goede, ne viendront pas témoigner devant une cour de justice mauricienne. De ce fait, Me Rashid Ahmine, Senior Assistant DPP, avait logé une motion demandant la modification des déclarations des accusés. La raison serait que le nom des deux représentants néerlandais de la firme Boskalis figure dans ces déclarations et que cela pourrait porter préjudice à l’affaire. Me Toorbuth, qui a objecté à cette motion, a soutenu que ces déclarations apportent des éclaircissements à cette affaire, car impliquant les deux Néerlandais.