Contrairement aux élections générales, Sir Anerood Jugnauth n’est pas descendu sur le terrain pour la campagne des municipales. Cependant, vendredi, à la veille de la tenue des élections, SAJ a tenu une conférence de presse visant à faire le bilan de ses premiers six mois au pouvoir. Une façon également de faire campagne, le Premier ministre profitant de l’occasion pour demander à la population de faire preuve de patience, avançant que le gouvernement respectera ses engagements vis-à-vis du peuple, affirmant que la justice ira de l’avant dans les différentes enquêtes initiées. Il a aussi parlé d’un des objectifs qui vise à “detrir sato Soornack.” Très critique envers Paul Bérenger et Navin Ramgoolam qui, selon lui, seraient jusqu’ici encore dans un accord, le Pm demande aux citadins de voter en faveur de l’Alliance Lepep pour les municipales.
À la veille des élections municipales, SAJ s’est entouré des membres du cabinet ministériel pour faire un bilan des six mois passés à la tête du pays. Revenant sur la période 82-83, le Pm a rappelé la situation de l’époque et souligné comment, aujourd’hui encore, il est déterminé à mener le pays à un deuxième miracle économique. Cependant, à 1/10e de  son mandat, il demande à la population d’être patiente face aux engagements pris par le gouvernement. “Patience guérit la gale”, dit-il, demandant, face à l’impatience notée de certains, notamment sur les ondes des radios privées, “eski nou en baguet mazik ?” Estimant que le public doit faire preuve de compréhension, SAJ décrit le travail réalisé jusqu’ici par son gouvernement comme étant “extraordinaire.” Il soutient que son gouvernement ne peut réaliser en six mois ce que le PTr n’a pu faire après des années au pouvoir. L’Alliance Lepep, affirme-t-il, travaille avec “leker ek sinserite.” Et de soutenir “si bizin donne mo la vie, mo pou donner.” Il ajoute qu’outre la hausse de la pension, son gouvernement a amélioré le pouvoir d’achat de chaque famille. Il explique que Rs 9 milliards ont été injectées dans des mesures sociales.
“Arrangement sous-marin entre Ramgoolam
et Bérenger”
Citant plusieurs mesures prises jusqu’ici, dont la  hausse de la compensation salariale, le retrait du permis à points et la destruction des données de la carte biométrique, le Pm poursuit en soutenant que le pays progresse désormais vers un nouveau miracle économique. Sur le sujet de la création d’emploi, là encore, SAJ demande la patience de la population. Cela ne peut se faire en six mois, dit-il, lançant un appel à la population de garder sa confiance dans le gouvernement qui transformera le pays.
“Pa kass vot!” C’est aussi l’appel lancé par SAJ à l’intention des électeurs des villes. Demandant aux électeurs d’être au rendez-vous et de voter pour les candidats de l’Alliance Lepep aujourd’hui, il a mis en garde contre le fait que le leader des mauves aurait un accord tacite avec le PTr. Lors de cette rencontre avec la presse, la semaine dernière, SAJ a été très critique vis-à-vis du MMM et de Paul Bérenger. Ce dernier est accusé de souhaiter la mort du Pm: “A croire ki li pe prier mo la mort”, dit-il. “Quand mon heure viendra, je m’en irai. Quand l’heure de Bérenger viendra, lui aussi s’en ira.” Disant revenir d’une grippe, SAJ a dit être en bonne santé et compte aller jusqu’au bout de son mandat.
À l’intention de Paul Bérenger, SAJ affirme qu’il n’a pas changé sa politique au sujet du pays. “Bérenger capav kontinn divaguer, me foder pa li pran lepep pou imbesil.” Il rappelle que si l’Alliance Lepep avait perdu les élections, Navin Ramgoolam se serait retrouvé à la présidence pour sept ans et aurait bénéficié des pleins pouvoirs et d’immunité. “En tant que Pm, Paul Bérenger aurait alors oublié le passé et Navin Ramgoolam l’aurait sans doute expulsé du gouvernement”, estime SAJ. En ce moment, sur le terrain, affirme-t-il, des agents du PTr feraient campagne pour le MMM. “À la surface, l’alliance là napli exister, mais ena arrangement sous-marin entre Paul Bérenger et Navin Ramgoolam”, dit-il.
Commission
d’enquête
sur la drogue
Concernant les différentes enquêtes en cours en ce moment, le Pm dit que la police travaille en indépendance et que toutes les affaires seront traitées jusqu’au bout. Le nouveau commissaire de Police devrait bientôt venir avec un “Action Plan” avec plusieurs axes d’intervention, dit SAJ, qui a réitéré son soutien à Mario Nobin. Il annonce une commission d’enquête sur la drogue, qui devrait démarrer ses travaux à la fin du mois. Citant les scandales liés au coffre-fort de Navin Ramgoolam, Betamax, le Duty Free Paradise, entre autres, SAJ affirme que “nou pou fer tou pou redresse la situation.” Parlant de Navin Ramgoolam, il indique que “ski nou pe découvert aujourd’hui c’est une machinerie infernale pou devalise ek coule pays.” Il fait ressortir que “nou pe detrir sato Soornack ek fortine ki li finn fer so bann pros amassé ilegalman.” SAJ affirme que “bisin met prop”, précisant qu’aucune vendetta politique n’a été lancée.