photo archive

Ryan Nigel Brette, aujourd’hui âgé de 14 ans, a été vic- time d’un terrible accident en 2010 et est depuis paralysé et alité. Sa famille avait entamé des poursuites en récla- mation contre le chauffeur Hohann Lindsay Harvey qui, dans un jugement rendu en mars, s’était vu ordonner de dédommager cette famille à hauteur de Rs 10 M. Il avait toutefois fait appel.

Mais le Senior Puisne Judge Eddy Balancy et le juge David Chan Kan Choeng ont rejeté sa demande. La famille Brette aura donc bel et bien la com- pensation.
Les faits remontent au 10 mars 2010 à l’Amitié. Le petit Ryan, alors âgé de sept ans, revenait ce jour-là de l’école. Au moment où le transport scolaire est venu récupérer les enfants, Ryan Brette se trouvait alors aux toilettes. Aussi, quand il a réalisé que le transport scolaire était déjà parti, il a décidé de prendre le bus de Rivière-du-Rempart pour se rendre à l’Amitié. Mais à sa descente du bus, il a été fauché par un van, lequel, selon des témoins, voulait doubler un autobus au moment où il a percuté l’enfant de plein fouet.

Grièvement blessé à la tête, le petit garçon avait été transporté d’urgence à l’hôpital par le chauffeur du van lui-même. Ryan Brette avait été admis aux soins intensifs et restera dans le coma pendant 12 jours. Le médecin traitant avait alors informé la famille que le petit Ryan ne sera « plus jamais normal », son cerveau ayant été endom- magé à 80%. En outre, il a perdu l’usage de la vue et est devenu paralysé. Il est depuis alité.

En cour, ses parents avaient expliqué que l’enfant « doit toujours avoir quelqu’un pour s’occuper de lui ». Il est nourri par biberon et ne consomme que des purées. Par ailleurs, il souffre de crises d’épilepsie. Les juges en ap- pel ont estimé que l’approche de la juge Véronique Kwok pour évaluer les preuves n’était « pas correcte, mais pas non plus erronée ».

Et les juges en appel de conclure : « Our ultimate conclusion is therefore that although the learned Judge misdirected herself as indicated in the sole ground of appeal, the appeal must none the less fail since upon a pro- per direction the learned Judge could not have reasonably come to a different conclusion on the issue of liability. »