Les vacances d’été tirent à leur fin ; la frénésie des fêtes est derrière nous. Les scolaires se préparent pour la rentrée des classes. Pour ceux qui n’ont pas encore repris le travail ce sera bientôt chose faite. L’on souhaite cependant profiter de ces quelques jours qui restent pour se ressourcer. Quoi de mieux que de se laisser charmer par le ballet gracieux des poissons et autres espèces marines multicolores qu’offrent à voir l’aquarium de Maurice.
Sis à Pointe-aux-Piments en face de la mer, l’aquarium de Maurice propose à voir une multitude de poissons et autres espèces faisant partie de la faune aquatique de Maurice. Les espèces sont pêchées par le directeur de l’aquarium Jean-Paul Bouquet qui se découvre une passion pour la plongée il y a une dizaine d’années.
Une fois la porte d’entrée passée, l’on se retrouve devant un petit bassin avec quelques poissons d’eau douce : tilapia, berry rouge ou encore carpe. « C’est les seuls que nous avons d’eau douce », souligne M. Bouquet. Il se dirige ensuite vers le premier bâtiment pour découvrir une première série de faune et de flore locales. Parmi, un poisson clown de Maurice dans les anémones, les demoiselles de Johnston, un empereur juvénile… Jean-Paul Bouquet explique que les empereurs changent de couleur lorsqu’ils grandissent. « Tout est de l’île Maurice », soutient-il.
Il précise cependant que les espèces sont regroupées en fonction d’avec qui elles peuvent cohabiter. Ainsi l’on peut admirer des langoustes, des laffes volants ou des murènes qui cohabitent dans le même bassin. Le directeur des lieux soulignent qu’il y a quatre bassins dont un pouvant contenir 20 000 m3 d’eau. Il vient d’être aménagé, souligne-t-il. C’est une des principales attractions de l’aquarium. Si certains visiteurs font la visite en trois quart d’heure ou une heure, d’autres y passent la journée. La construction du plus grand bassin permet aujourd’hui au visiteur de rester de longues heures à contempler les poissons multicolores faisant un ballet rien que pour eux.
S’il a la chance de se retrouver en ces lieux aux alentours de 11 heures, il peut assister au service de repas des requins. Jean-Paul Bouquet est un de ceux qui s’acquittent de cette tâche au plus grand plaisir des visiteurs. Les mains gantées, il tient une bonite qu’il agite dans l’eau invitant les requins — les grey reef sharks et les white tip — à venir manger. Il faut être attentif car le requin ne mange pas à tous les coups. Soudain, il saute pour attraper la bonite, la déchire et s’en va. De temps à autre, ce sont les tortues de mer qui viennent se servir. Ce bassin constitue l’autre grande attraction des lieux. Le visiteur peut aussi se poser sur des bancs aménagés sur place et les admirer en toute quiétude. En outre, ils peuvent admirer la grosse murène qui reste longtemps près de la vitrine.
Après ce spectacle, le visiteur poursuit sa visite dans un autre bâtiment pour voir les laffes, les murènes ou autres anguilles… avant de revenir sur ses pas pour admirer une dernière fois le confettis de poisson dans le grand bassin.
Tout le long de la visite des fiches informatives indiquent les noms scientifique et courant en français, anglais et créole des espèces qu’ils voient. D’autres informations sur les courants marins, les marées, les requins entre autres sont affichées sur des panneaux à leur intention.