Ndanga Kamau, juriste de nationalité kényane mais ayant une forte expérience en loi internationale, occupera, à partir du 1er septembre 2015, les fonctions de Registrar du centre d’arbitrage international basé à Maurice, aussi connu comme le LCIA-MIAC Arbitration Centre.
La création de ce centre remonte à juillet 2012 suite à un accord signé par la London Court of International Arbitration (LCIA), le Mauritius International Arbitration Centre (MIAC) et le gouvernement mauricien et portant sur la mise en place de ses structures et de ses opérations. Prenant avantage de l’expérience et de l’expertise de la LCIA, le centre d’arbitrage de Maurice offre tous les services disponibles au Royaume Uni et s’assure de la rapidité et de l’efficacité de ses services administratifs tout en veillant à la neutralité de ses activités d’arbitrage. Le centre permet aux entreprises et aux parties liées par des contrats de régler tout litige commercial, en ayant recours aux règlements propres au LCIA-MIAC ou aux règlements internationaux (UNCITRAL).
Ndanga Kamau succédera à Duncan Bagshaw en tant que Registrar du LCIA-MIAC. Duncan Bagshaw, qui rentre à Londres, a occupé ces fonctions pendant un peu plus de trois ans. La nouvelle Registrar a étudié l’économie et les affaires en Afrique du Sud avant de se rendre à Londres où elle a travaillé pour le compte du gouvernement britannique et du British Institute of International and Comparative Law. Elle a été reçue au barreau à Londres en 2010.
Ndanga Kamau est également diplômée de l’Université de Genève dans le domaine des règlements des litiges internationaux. Elle a servi au sein du cabinet Lalive, spécialisé en arbitrage, ainsi qu’au bureau de Houston de King & Spalding. « As Registrar, Ndanga will be responsible for continuing the rapid development of LCIA-MIAC since its establishment in 2012 », indique un communiqué de cette instance. En outre, elle apportera sa contribution pour un « continued refinement » du cadre légal portant sur l’arbitrage international à Maurice tout en aidant à la formation des professionnels.
Par ailleurs, le LCIA-MIAC a nommé Dipna Gunnoo, une juriste de nationalité mauricienne, en tant que New Counsel. Diplômée de l’École de Droits de Paris 1 Panthéon Sorbonne, Dipna Gunnoo détient aussi une maîtrise en Global Business Law and Governance sous le programme mis en place la Columbia Law School et Sciences-Po Paris. Elle a exercé au sein des cabinets de juristes Dechert, Derains & Gharavi et de Brown Rudnick à Paris et à Londres avant de rentrer à Maurice cette année.
Ndanja Kamau et Dipna Gunnoo auront, par ailleurs, la responsabilité d’apporter le soutien de LCIA-MIAC à l’organisation du 23e congrès de l’International Council for Commercial Arbiration (ICCA) à Maurice en mai 2016.