Trond Norheim, expert du Global Environment Facility (GEF), est à Maurice du 8 au 19 juillet dans le cadre de l’enquête du PNUD sur la gestion des fonds du bureau local et du patrimoine naturel mauricien.

Guidé par les membres d’Aret Kokin Nu Laplaz (AKNL), l’expert a eu l’occasion de découvrir les sites du littoral mauricien, dont la très fameuse Pomponette ainsi que Bel Ombre où il y aura un hôtel, mettant en péril 4 wetlands, un système de dune de sable et 2 zones de coraux en bon état.

Depuis quelque temps, les activistes d’Aret Kokin Nu Laplaz, las d’attendre une réaction des autorités locales, ont décidé d’interpeller le bureau international du PNUD qui gère justement le GEF. Après plusieurs mois d’attente, le bureau de Washington finit par répondre et décide d’initier une enquête sur les risques du projet Mainstreaming biodiversity into the management of the coastal zone in the Republic of Mauritius. Une lueur d’espoir pour les activistes, dont Yan Hookoomsing qui est persuadé que la venue de ces experts étrangers permettra de faire la lumière sur toute cette affaire.