Les habitants de Cité Argy, Flacq, sont sous le choc depuis hier après-midi avec un véritable drame passionnel impliquant deux jeunes. Thierry Stéphane Agathe, 22 ans, aurait mortellement agressé son ex-fiancée Rachelle Rose, 22 ans également, à l’arme blanche au terme d’une dispute houleuse.
Vraisemblablement pris de remords après ce meurtre, le jeune homme a tenté de mettre fin à ses jours avec l’arme du crime. Grièvement blessé au niveau du bras et du cou, avec d’importantes lacérations, il a été admis à l’hôpital de Flacq.
Les recoupements d’information du Mauricien auprès des proches parents et des sources policières confirment qu’une virulente dispute entre les deux protagonistes a éclaté au domicile de la grand-mère maternelle de Thierry Agathe à Cité Argy hier après-midi. Pour des raisons à être déterminées, Rachelle Rose, qui entretenait une relation amoureuse avec Thierry Agathe depuis l’époque où ils étaient encore au collège, avant de se séparer il y environ deux ans, devait rendre visite au domicile du jeune homme. Ce dernier habite chez sa grand-mère Antoinette Tanneur, 70 ans, depuis l’âge de trois mois suite à la séparation de ses parents. « Mo ti kit lakaz dan la zourne pou al enn fet dan site. A okenn moman mo pa ti kone si sa tifi-la ti pou vinn lakaz. Depi deux ans, linn aret vini akoz li ek mo ti-zanfan finn séparé », raconte la septuagénaire bouleversée par les récents événements.
En fin d’après-midi, à son retour de cette réception chez des connaissances de la région, Antoinette Tanneur devait avoir le choc de sa vie en découvrant le sol d’une des pièces de sa maison complètement recouvert de sang. « Kan monn rantr lakaz, monn koumans rode kot Thierry ti ete. A enn moman, mo riss rido mo trouv disan partou anba avek bann vitr finn kraze. Mo pann kapav avans plis ki sa. Mo ti fini konpran finn ariv enn problem. Monn sorti desuit ek mo finn telefonn la police », poursuit Antoinette Tanneur au bord des larmes. Son choc sera encore plus grand quand les premiers policiers arrivés sur les lieux l’informeront que deux corps gisaient sur le sol. « A okenn moman mo ti panse ki sa tifi-la ti ar li dan lakaz. Mo ti krwar ki se zis Thierry ki finn gagn enn problem tousel dan lakaz ».
Un premier constat du cadavre sur les lieux devait permettre au chef du département médico-légal, le Dr Sudesh Kumar Gungadin, d’établir que la jeune femme a essuyé de graves blessures au niveau de la poitrine avec un couteau de cuisine. Le cadavre a été transféré à la morgue en attendant l’autopsie prévue aujourd’hui pour établir la cause exacte de la mort. Thierry Agathe, qui a tenté de se suicider avec l’arme du crime, avec des lacérations au bras et au cou, a été évacué d’urgence à l’hôpital de Flacq où il est toujours admis. L’arme tranchante utilisée pour commettre le meurtre et fort probablement la tentative de suicide a été récupérée par les hommes de la Criminal Investigation Division de Flacq.
En attendant les conclusions de l’enquête policière, des sources officieuses avancent que l’altercation avec effusion de sang aurait en toile de fond la jalousie. En effet, Rachelle Rose avait la ferme intention de s’engager avec un autre homme après sa séparation avec Thierry Agathe il y a environ deux ans. Tout porte à croire, à ce stade, que le jeune homme n’aurait pas apprécié cette démarche de son ex-fiancée. D’ailleurs, la grand-mère du suspect raconte que pas plus tard que vendredi, il a tenté de mettre fin à ses jours en s’automutilant le bras suite à une virulente dispute pendant une conversation téléphonique. Dès les premiers signes d’une amélioration de son état de santé, Thierry Agathe devra subir un interrogatoire complet en vue d’éclaircir les dessous de ce drame. L’enquête se poursuit.