Depuis ce matin, Chandraduth Ramchurn, élément de la Special Mobile Force, est interrogé « under warning » dans le cadre de l’enquête du Central CID sur les arnaques financières, dont le préjudice pourrait tout compte fait atteindre la barre de Rs 2 milliards. Par ailleurs, hier, le policier Pravinduth Beechlall et l’actionnaire Kevin Raj Kessewnath ont été arrêtés.
Les informations disponibles en fin de matinée indiquent que l’interrogatoire de Chandraduth Ramchurn, qui officierait comme agent pour une des compagnies financières impliquées dans les fraudes du style Ponzi Schemes, se poursuivait. Tout porte à croire, selon des sources fiables, que l’élément de la Special Mobile Force (SMF) sera sous le coup d’une arrestation dans le courant de la journée. Mais aucune indication officielle n’est disponible quant à sa comparution en Cour.
L’interrogatoire « under warning » de Chandraduth Ramchurn intervient moins de 24 heures après l’arrestation du policier Pravinduth Beechlall, qui a été inquiété sur la base des soupçons, qu’il agirait comme agent pour la compagnie Sunkai. Ainsi, la série d’arrestations au sein de la force policière s’est poursuivie hier avec celles de Pravinduth Beechlall, affecté à Vacoas, et de Chandraduth Ramchurn, à la SMF.
Dans la journée d’hier, l’enquête du Central CID a également abouti sur l’arrestation de Kevin Raj Kessewnath, un des actionnaires d’une des compagnies impliquées dans les fraudes financières. Le suspect a comparu en cour hier pour son chef d’accusation provisoire d’entente délictueuse.
Par ailleurs, la suspecte Marjorie Bazerque et son époux Joey, ainsi que sa soeur étaient de retour ce matin au Central CID pour la suite de leurs interrogatoires respectifs avec les enquêteurs.