À l’occasion de la célébration aujourd’hui de la Journée internationale de la langue et de la culture créoles, Arnaud Carpooran, président de la Kreol Speaking Union, fait le point sur la situation du kreol. Il se réjouit que la reconnaissance de cette langue se soit produite de manière démocratique. « Le mouvement est venu de la base et finalement les décideurs politiques n’ont eu d’autres choix que de l’approuver », dit-il. Il annonce également l’introduction prochaine d’un correcteur informatique automatique dont le prototype sera présenté aujourd’hui.