La National Housing Development Company (NHDC) s’est retrouvée en 2015 avec des arrérages de Rs 120 millions. Beaucoup de bénéficiaires de ces logements, destinés aux familles à faibles revenus, ne payent pas leurs mensualités. Le ministère du Logement avait mis en place une série de mesures pour les encourager à s’acquitter de leurs dettes. Mais seulement Rs 15 millions ont pu être recouvrées à ce jour. C’est ce qu’a révélé Gilles L’Entêté, le managing director, alors que la compagnie célèbre ses 25 ans d’existence.
Sous la tutelle du ministère du Logement, la NHDC a pris l’initiative l’année dernière d’exempter les frais de pénalité sur les arrérages afin d’encourager les bénéficiaires à s’acquitter de leurs dettes. Cette mesure concernait surtout ceux ayant déjà remboursé 75% de leur achat. Toutefois, beaucoup de bénéficiaires n’ont toujours pas remboursé leurs dettes. En un an donc, la NHDC n’a recouvré qu’« un peu plus de Rs 15 millions », selon Gilles L’Entêté.
La compagnie, ajoute le managing director, a convoqué les mauvais payeurs pour connaître les raisons de leur retard. Un délai leur est accordé pour trouver une solution. « Les saisies interviennent en dernier recours après une période de quatre à cinq ans », souligne-il.
Gilles L’Entêté relève que les maisons de la NHDC coûtent Rs 1,2 million et que les bénéficiaires ne payent que Rs 400 000. « Le gouvernement injecte Rs 800 000 dans chaque maison. Les gens doivent réaliser qu’on ne peut plus habiter une maison sans payer », indique-t-il. Avant d’ajouter que d’ici la fin de l’année, le nombre de maisons construites atteindra 2 900 unités. « Il faut rattraper notre retard de l’année dernière », concède-t-il, tout en précisant qu’au cours de la première année, « la paperasserie » a pris beaucoup de temps dans la concrétisation des projets. « Mais aujourd’hui, nous sommes lancés. Nous atteindrons notre objectif de 10 000 maisons en cinq ans », déclare le managing director de la NHDC.
Ce dernier précise qu’un “fast track” a été mis en place pour accélérer la construction des maisons. « Sous l’ancien gouvernement, 2 800 maisons avaient été construites en 10 ans. En deux ans, nous avons déjà atteint ce chiffre. Cela démontre qu’il y a quand même une amélioration. »
Gilles L’Entêté soutient que lorsqu’il a pris ses fonctions, en février 2015, la NHDC avait une liste de 35 000 demandeurs, qui a été réactualisée à 18 000. « Il y en avait qui attendaient depuis 15 à 20 ans. Ce sont ces personnes qui sont considérées en priorité. Ceux qui viennent de faire leur demande devront patienter un peu », dit-il. Concernant la réduction du nombre de demandeurs, le managing director de la NHDC précise que certains avaient déjà trouvé un autre logement et n’était plus intéressé.
Pour ce qui est du dépôt, Gilles L’Entêté indique que la NHDC réclame 10% du prix de la maison « quand la personne a une capacité de repaiement de 20 à 25 ans », avant de préciser : « Si une personne a 55 ans, par exemple, elle n’a pas cette capacité. C’est pour cela qu’on leur demande de rehausser le dépôt. » De manière générale, la NHDC ne dépasse pas les 30% du salaire sur les capacités de paiement. Par ailleurs, la NHDC procédera cet après-midi à l’inauguration de la Résidence Jade, à Camp-Ithier, avec 149 nouvelles unités.