Une vive tension était palpable, cet après-midi, devant le parlement avec les animateurs de la General Workers Federation, en mode sit-in,  qui manifestaient contre les amendements à la loi du travail alors que l’assemblée nationale siégeait au même moment et la police prête à intervenir à la moindre directive.
Les haut gradés de la police présents sur le terrain devaient avertir, selon l’usage, les manifestants de l’illégalité de leur acte et ce à trois reprises. En effet selon le Public Gathering Act, toute manifestation est interdite dans la zone immédiate du parlement le jour où se tient une séance de l’assemblée nationale.
C’est sur cette base que l’ordre fut donné de procéder à l’arrestation des protestataires compte tenu de leur refus d’obtempérer aux ordres d’évacuation de la police. Devant la résistance des manifestants l’intervention de la Criminal Investigation Division et de la Special Support Unit étaient rendues nécessaires. L’opération s’est alors avérée des plus musclées en face du Prime Minister’s Office.
Selon des informations concordantes de sources généralement fiables, 21 manifestants ont été arrêtés, dont les syndicalistes Ashok Subron et Serge Jauffret, parmi les plus connus. L’homme de loi de la General Workers Federation, Me Rex Stephen, s’apprêtait en fin d’après-midi à se rendre aux Casernes Centrales pour la défense de ces clients.