Des travailleurs sociaux engagés dans la lutte contre la drogue sortent de leurs réserves, et ce, expliquent-ils, « parce que nous avons souhaité laisser les autorités procéder aux arrestations et autres saisies et à la Commission d’enquête sur la drogue » de tenir ses travaux. « Le tout agit comme un “eye-opener” pour la population. Mais pas pour nous ! » nuancent-ils…

Ce contenu est réservé aux niveaux :Abonnement annuel (paiement via Paypal ou virement bancaire), Abonnement mensuel (paiement via Paypal) et Abonnement pour 6 mois (paiement via Paypal ou virement bancaire)
S’inscrire
Log In