Après avoir mis un terme à leur grève de la faim samedi après-midi, les ex-employés de l’Association d’Hébergement pour les Personnes Inadaptées (AHPI), plus connue comme le Foyer Namasté, prévoient une campagne de sensibilisation. Un rassemblement est prévu le 20 juillet à Rose-Hill.
Les ex-grévistes de la faim de l’AHPI espèrent continuer à attirer l’attention du public sur la fermeture du Foyer Namasté. Soutenus par le syndicaliste Jack Bizlall et le travailleur social Jeff Lingaya, les ex-employés invitent les Mauriciens à un rassemblement le 20 juillet à 13 h dans la cour du Plaza à Rose-Hill. Après avoir mis fin à leur mouvement de protestation, ils espèrent sensibiliser ceux présents, mais particulièrement les politiciens sur les conditions de vie des résidents de l’AHPI. Après avoir mis fin à leur grève de la faim, samedi après-midi, ils ont annoncé la concrétisation d’un projet résidentiel destiné aux enfants souffrant d’un handicap (similaire à l’AHPI). Annoncé dans Le Mauricien, ce projet bénéficiera du soutien financier des compagnies privées dans le cadre de leur responsabilité sociale. Géré par les ex-employés de l’AHPI, ce nouveau service sera destiné principalement aux anciens pensionnaires du Foyer Namasté, qui a dû fermer après avoir perdu son permis de Place of Safety, délivré par le ministère de l’Égalité des Genres, du Développement de l’Enfant et du Bien-être de la Famille.