C’est au son du séga que le Club Maurice a été accueilli, hier en fin de matinée, sur le tarmac de l’aéroport international des Seychelles. La délégation mauricienne, emmenée par le ministre de la Jeunesse et des Sports, Devanand Ritoo, a débarqué dans l’archipel avec l’idée de réaliser une bonne performance et faire honneur au pays. C’est le sentiment qui s’est dégagé après avoir parlé au ministre lui-même, au président du Comité national olympique mauricien (CNOM), Philippe Hao Thyn Voon, et aux différents responsables et athlètes.
Devanand Ritoo a déclaré que le mood du Club Maurice est formidable et qu’il a ressenti cette envie des sélectionnés de faire honneur à leur pays. « C’est la première fois de ma carrière que j’agis comme chef d’une aussi grosse délégation. De plus, j’ai ressenti auprès des athlètes ce sentiment patriotique lorsque Dario (Lascie) a interprété son chant de ralliement. C’était fantastique de voir cette solidarité dans l’avion. Cela nous a mis davantage dans l’ambiance des Jeux », a-t-il expliqué.
Le ministre de la Jeunesse et des Sports s’est dit très satisfait de l’attitude qui prévaut au sein du Club Maurice et ne doute pas que les athlètes donneront le meilleur d’eux-mêmes pendant toute la durée des Jeux. « Dans l’avion, j’ai pris le soin de parler individuellement à chaque athlète, car je considère très important de montrer à chacun que je suis de tout coeur avec eux. Je n’ai pas mis de pression sur les athlètes, puisque je reste convaincu qu’ils sont conscients de leur devoir à Mahé », a-t-il fait remarquer.
Philippe Hao Thyn Voon a également trouvé l’ambiance formidable au sein du Club Maurice. « Tout le monde est concerné. Tout se passe très bien jusqu’ici et c’est toujours bon signe avant de participer à une compétition de cette envergure. J’estime que nous avons pris un très bon départ et tout ce que nous souhaitons maintenant, c’est que nous puissions en faire de même sur le terrain. Je tiens à remercier Air Mauritius qui a remis un lunch pack à chaque membre de la fédération avant que nous ne quittions Maurice », a-t-il souligné.
Pour sa part, le capitaine masculin du Club Maurice, Yannick Lincoln, soutient qu’il y règne une très bonne ambiance au sein du groupe. « Il n’y a eu aucune turbulence. Je constate que l’état d’esprit est bon au sein du groupe. J’ai déjà fait connaissance avec certains et d’autres, je vais les découvrir au fur et à mesure. Le message est clair, il nous faut être disciplinés et motivés à bloc pour faire le mieux possible », a-t-il indiqué.
Fernando Augustin, le spécialiste du tour de piste, qui en sera à ses quatrièmes Jeux déjà (il a été médaille d’or à quatre reprises), espère terminer en apothéose. « Le voyage s’est bien passé. Nous entrons maintenant en plein dans la compétition. Je pense que l’athlétisme mauricien possède de bonnes chances de médailles car nous avons une équipe composée de jeunes et d’anciens. Quant à ma carrière, je voudrais bien la terminer sur une bonne note avec des médailles d’or », a-t-il déclaré à la presse à sa sortie de l’aéroport.