La dernière partie de la délégation mauricienne a posé ses valises au Village des Jeux dans la soirée d’hier, après presque trois heures à bord du vol HM 054 d’Air Seychelles. Si tous, dirigeants, athlètes et parents arboraient un grand sourire au moment d’embarquer, une fois en plein vol, les pronostics quant à la performance du Club Maurice allaient bon train.
Premier constat : Maurice devrait normalement atteindre la barre des 40 médailles, et même les 50, comme l’a souhaité Devanand Ritoo. Le nageur Emmanuel Froget y allait de sa petite tirade concernant les chances du Club Maurice. « Oui, on devrait atteindre les 40 médailles. » Mais il se veut surtout prudent. « On devra voir. Les autres pays aussi ont rappelé leurs anciens. Mais on n’est pas dépourvus de moyens non plus. »
Pourtant, pour sa première participation aux JIOI, c’est surtout la pression qu’il veut éviter. « On en est tous à nos premiers Jeux au sein de la sélection de natation. Donc, il s’agira surtout de faire mieux que 2007 déjà. C’est sûr », avançait le nageur à sa descente d’avion.
Plus loin, Éric Milazar, cinq participations aux Jeux, se montre optimiste. « Un chiffre ? Non, je ne m’avancerai pas. Mais l’équipe s’est bien préparée », affirme le quarter-miler. Pourtant, quelques secondes plus tard, c’est un nuage sombre qui plane. « Maurice va certainement souffrir en demi-fond. Mais qui sait ? Tout peut arriver… », affirme le double médaillé d’or des Jeux de Tana en 2007.
Puis, il y a ceux qui font une confiance aveugle aux athlètes mauriciens. Giandev Moteea, président du Comité Club Maurice, et le sprinter Fabrice Coiffic sont de ceux-là. Giandev Moteea propose une fourchette. « Entre 45 et 50 médailles d’or. » Objectif facile à atteindre, selon lui ? « Je pense que c’est dans le domaine du possible. » Pourquoi ? « Au vu de la préparation qu’ils ont eue, oui, on peut atteindre ce chiffre. »
Giandev Moteea va plus loin en énumérant même les disciplines qui devraient aider le Club Maurice à faire le plein de médailles. « La boxe, l’athlétisme, le tennis de table, entre autres. » Ce sont des cartes sûres à abattre, à le croire. « Il y en a plusieurs. Mais je vous en reparlerai dans quelques jours. »
Et Fabrice Coiffic, triple médaillé d’or aux Jeux de Tana en 2007 (100m, 200m, 4x100m), parle lui aussi de la barre presque mythique des 50 médailles. « Et même plus », souriait-il à sa descente d’avion. Mais il n’avance pas le total. Par contre, il devrait égaler son total de 2007. « Je suis confiant dans mes capacités. On m’a positionné comme favori. À moi de faire respecter ce statut. »
Sa préparation s’est axée autour des Jeux. « C’est mon objectif : je me suis entraîné pour. Derrière, si la forme est exacte, je pense pouvoir viser les Mondiaux à Daegu fin août », lance-t-il.
Et Christian Agathe, commissaire de la Jeunesse et des Sports de Rodrigues, a lui aussi tenu à soutenir les athlètes, particulièrement ceux de son île. Et quelle sera la contribution des Rodriguais ? « Je vais dire entre 15 et 17 médailles. Mais ils sont en forme », poursuit-il.
Comme lui, ils sont nombreux à croire dans les capacités du Club Maurice. À hier soir, les athlètes étaient prêts. Il faudrait une catastrophe pour les détourner de leur mission…
__________________________________________________________________________
Parents et fans à la fois
Ils sont plusieurs parents de nageurs à avoir fait le saut à Mahé pour les Jeux des îles. Les Poo Cheong, Chan Chin Wah, Ah-Siong et autre Arseth sont sûrs de pouvoir compter sur le soutien — vocal et moral — de leurs géniteurs pour les compétitions. D’ailleurs, ce sont ces mêmes parents qui, pour la plupart, donnent de la voix lors des différentes compétitions à la piscine Serge Alfred, à Beau-Bassin. Comme dirait l’autre, c’est comme si on transposait l’ambiance de Beau-Bassin sur Roche-Caïman…
Mais les parents ne sont pas les seuls à vouloir soutenir les athlètes. Plusieurs dignitaires, dont le député du MMM Franco Quirin, sont aussi du voyage. Christian Agathe, commissaire de la Jeunesse et des Sports, Vincent Rogers, responsable du fan club Maurice, Désiré Tsang, président du Trust Fund for Excellence in Sports (TFES), ont aussi posé leurs valises hier soir en même temps que la délégation. Bel exemple de patriotisme…