Photo illustration
  • Baisse de 37,7% du marché chinois
  • La tenue des élections pourrait, à partir de fin octobre, décourager certains touristes à venir

La situation est difficile dans le secteur touristique. Depuis le début de l’année, les arrivées touristiques font grise mise. Pour les neuf mois de janvier à septembre, elles ont régressé de 0,1%, passant à 973 642, par rapport à 975 066 pour la période correspondante l’année dernière. Si on analyse les chiffres pour le mois de septembre, on notera un recul de 2% des arrivées. Celles-ci sont tombées à 100 377 contre 102 849 en septembre 2018.

Revenant à la période des neuf premiers mois de 2019, on relèvera que les arrivées de la France et l’Allemagne sont en progression, mais celles du Royaume-Uni et de la Chine en baisse. La France a fourni 201 717 visiteurs de janvier à septembre 2019 par rapport à 190 417 pour la même période en 2018, soit une hausse de 5,9%. L’Allemagne a fourni 88 796 visiteurs de janvier à septembre de cette année, contre 88 206 pour l’année dernière, soit une très faible progression de 0,7%. Quant au marché britannique, toujours confronté à l’incertitude du Brexit, il affiche un recul de 3,9% pour les neuf premiers mois de l’année, avec 100 051 visiteurs contre 104 123 pour la période correspondante en 2018.

Notons par ailleurs qu’au classement des destinations, la France reste notre principal marché. Fin septembre, elle avait fourni 201 717 visiteurs, soit 20,7% du nombre de touristes qui viennent à Maurice. En deuxième position, on retrouve le Royaume-Uni avec 100 051 arrivées depuis janvier, soit 10,3% des arrivées totales. La Réunion se classe troisième (10,1%), avec 98 607 arrivées, suivie de l’Allemagne (9,1%) et l’Afrique du Sud (8,8%).

Lire l’article au complet dans l’édition du Mauricien du 16 octobre.