Une foule curieuse le week-end dernier et la visibilité d’une 50ème de travaux d’artistes venant de différents horizons. Au total, 12 jours de travaux pour réaliser des créations essentiellement stimulées par la nature. La nature mais aussi les production humaines constituent un immense répertoire de thèmes et d’idées. Si les artistes se sont référés à une actualité locale, c’est pour mieux l’inscrire dans les mouvements interdépendants et complexes qui composent notre univers. Avec « Art dan bwa », c’est le lieu qui dicte l’artiste dans le choix d’un arbre, une roche ou une branche. Krishna Luchoomun tient à remercier le ministère des Arts et de la Culture pour son soutien et aussi la Fondation Prince Claus pour la culture et le développement. Créée le 6 septembre 1996, la Fondation travaille dans l’esprit du prince qui considérait que culture et développement étaient intimement liés et qu' »on ne développe pas des personnes, elles se développent elles-mêmes ».