Jeune designer passionné de photographie, Bruce Ji est un visionnaire nourri du souvenir d’un morceau de « bois flotté » au Morne qui a fait de sa sensibilité un atout pour écrire des projets en 2015. Pour Bruno, c’est le temps de tous les possibles. Un temps où un autodidacte ancien employé de bureau peut devenir designer et sculpteur. Il ne s’interdit rien dans son nouvel atelier à Forest-Side où une nouvelle énergie se déploie dans le travail de grandes pièces en bois qui investissent l’espace. Un atelier à son image, sage et bouillonnant et curieux du design contemporain. Mobilier, objets d’art, luminaires et sculptures en bois ciré : ses créations sont un mélange d’art et de design. Ce jeune créateur s’inspire des savoir-faire de son pays (il a été l’élève du sculpteur Dhyaneswar Dausoa), préservés au fil des années pour imaginer des objets utiles et habiles au design sensible. Sa matière culte : le bois, travaillé à la main, dans une épure résolument contemporaine. Ses obsessions : renouveler l’usage du bois pays, qu’il modèle en petit mobilier ciré, valoriser l’artisanat du bois par des assises élégantes, ou améliorer certains objets du quotidien, comme ses initiatives formelles destinées à imaginer des lampes électriques. Bruce Ji a appris de son maître à ne pas se limiter dans ses recherches formelles, à analyser le bois choisi, à chercher l’inspiration avant de s’attaquer à une pièce. 1977 : Bois Flotté, c’est sa marque de fabrique. Il se souvient de ses premières inspirations lorsqu’il a vu ce morceau de bois flottant dans l’eau au Morne. Un ami l’a encouragé dans son envie de sculpter et très vite il a appris à chercher la forme, respecter le bois, ses imperfections, ses nervures. Bruce Ji n’aime pas le bois traité, l’eau salée préserve bien ce bois qu’il aime travailler. Dans son atelier à Roches-Brunes qu’il va bientôt quitter, il y a ces squelettes en bois qui semblent osciller entre meuble et sculpture. Ils sont le reflet du travail du bois et des passions de Bruce. Toutes ces pièces taillées dans le tekoma, l’araucaria, le bois noir, le cyprès, le bois flotté, le camphrier, terminées au feu donnent envie de toucher… Ses sculptures figuratives célèbrent le corps humain (La ballerine) tout en gardant les informations visuelles propres au bois. Bruce utilise de la cire pour couvrir ses oeuvres afin d’assurer la bonne visibilité du grain du bois. Plus vraie que nature, chacune de ses sculptures semble empreinte de ses sentiments : respect de l’environnement, volonté de poser les jalons des arts décoratifs de demain. C’est son intérêt pour les objets qui nous entourent qui l’a mené à la sculpture et au design. Leur matière raconte autant que leur fonction. Les articles en bois flotté sont d’une authenticité remarquable. Bruce Ji travaille actuellement une série de bancs, tables, chaises, canapés, réalisés la plupart sur commande avant une exposition programmée pour le mois de mars. Plus qu’une performance visuelle ou la recherche de la nouveauté formelle, c’est l’attention portée à la matière qui l’intéresse. Ses créations nécessitent un savoir-faire, une bonne technique, mais leur ligne reste simple. Ils sont réalisés en bois pays. Ce bois a un côté authentique et laisse voir ses différentes parties. Il est brut, simple, rustique, beau. Notre designer parvient avec ce matériau noble à donner vie à toutes sortes d’objets hétéroclites qui, petit à petit, sont même parvenus à transformer de manière radicale sa maison, son atelier, les hôtels, etc. Fabriqués avec du bois non traité, les pièces de ce talentueux artiste relèvent du travail d’artisan du bois. Ciselées, taillées et sculptées avec un sens du détail, ces pièces en bois provenant du pays promettent d’être aussi solides et écologiques !
Site web: www.1977boisflotte.com