La chronique musicale des années 2000 retiendra peut-être que l`une des plus intéressantes interprètes de la musique vocale classique est née dans une île de l`océan Indien. A Beau-Bassin où Véronique Zuël a grandi avant d`obtenir une bourse qui lui permet de perfectionner son chant en Grande-Bretagne et de regagner Maurice quelques années plus tard pour entamer une carrière de soprano.
Son actualité est au Audi Zentrum, Allied Motors, Réduit (à l`initiative de la Société Musicale de l`Ile Maurice), pour « Nuances d`une heure exquise ». Il s`agit d`un concert chant, piano avec le talentueux Denis Lesage, le 26 février 2015 à 19h15. Après avoir tenu des rôles d’opéras, la plus éclectique de nos sopranos se lance dans des récitals. Elle, qui n`a pas toujours été très à l`aise dans des extraits, se fait plaisir : « …le répertoire est un peu acquis… on est plus à l`aise avec les personnages… » nous dit-elle avant d`explorer un repertoire différent composé d`airs célèbres ( Carmen, Romeo et Juliette, Filles de Cadix, La Bohème …). Son concert entrecoupé d`intermèdes au piano par Denis Lesage, s`inspire du récital « A Touch of Opera » qu`elle a donné à Melbourne, Australie en août 2014 accompagnée par le pianiste Hoang Pham. Il faut signaler qu`il y a eu aussi d`autres événements musicaux qui ont jalonné son parcours : FIFA, Bid Vest en Afrique du sud, 2013 et et le bel hommage qu`elle a rendu a Sanedhip Bhimjee l`année dernière. Pour Véronique, son concert 2015 est une nouvelle étape dans la conquête des marges : sonorité,  accompagnement. Plus que jamais elle relèvera les défis de la tonalité, veillera avec Denis Lesage au flux vocal et aux enchaînements pour que tout soit cohérent et dynamique. Voix ample et homogène en répétition, présence qui illumine ses compositeurs préférés la soprano mauricienne va priviligier cette-fois l`intériorité à la théâtralité ( On connait ses personnages dans les productions de Opera Mauritius, Leila, etc). Véronique Zuel nous dit que l`opéra demande plus de préparation… «  on est dans un rôle, imprégné d`un personnage…ça demande plus de préparation…le récital permet d`échapper à un seul personnage pour être dans plusieurs compositions avec un accompagnement… »  Mais sa grande ambition est de garder sa voix en forme, d`aller vers d`autres horizons. Elle demeure la soprano qui veut trouver le meilleur son, dit-elle. Si elle s`est sentie à un moment plus à l`aise dans le répertoire lyrique, aujourd`hui, elle veut combiner les trois : lyrique, colorature, dramatique. Elle veut chanter des mélodies, convaincue de leur intérêt – faire un récital de lieder, de poèmes chantés. Elle travaille actuellement les mélodies avec Michel Le Juge de Segrais. Pour les récitals, on sait que Denis Lesage a guidé ses pas dès 2006, en composant les programmes, en choisissant les tonalites. C`est ce même pianiste qui avait interprété en solo et fait découvrir Simple Aveu du grand compositeur et mélodiste Francis Thomé. Il y a enormement de choses à faire en termes d`encadrement, de formation et de financement dans le classique à Maurice. Découvrir de nouveaux horizons et maintenir sa créativité en éveil sont tout aussi importants.