L’introduction d’un Status of Artist Bill à l’Assemblée, une enveloppe de Rs 50 millions au patrimoine et la mise en place d’un Bachelor degree de musique à l’Université sont les points saillants du nouveau Budget.
La première mesure pour rénover le secteur des arts, de la culture et du divertissement consistera à adopter un cadre légal approprié à ces activités. Une nouvelle législation qui définit le statut de l’artiste sera introduite à cette fin à l’Assemblée nationale.
En termes budgétaires, Rs 50 millions sont allouées à la réhabilitation des sites et structures du patrimoine historique et culturel recensés sous la National Heritage Fund Act. Une provision est également prévue pour réaliser une étude de faisabilité pour la mise en place du musée de l’esclavage dans l’ancien hôpital militaire construit par Labourdonnais.
Une enveloppe est également allouée à la création d’une troupe nationale ainsi qu’à la mise en place d’un cours de musique diplômant au niveau Bachelor degree (équivalent licence) à l’Université de Maurice.
La Rights Management Society bénéficiera d’un montant additionnel pour harmoniser sa contribution avec la World Intellectual Property Organization (WIPO) et les autres agences internationales concernées par la propriété intellectuelle, et ce afin que les artistes bénéficient d’une redistribution plus large de leurs droits d’auteurs.
Le nouveau fonds de Lottotech assurera aussi le financement de projets soumis par les artistes sous de nouveaux programmes à définir. Enfin, un montant additionnel est prévu pour la célébration l’an prochain du 25e anniversaire de la République.