L’Association Arts of Living, en collaboration avec le Haut-Commissariat indien, a célébré la première Journée internationale du yoga dimanche au centre culturel Indira Gandhi à Pailles en présence de la présidente de la République Ameenah Gurib-Fakim, du ministre de l’Environnement Raj Dayal et du haut-commissaire indien à Maurice, Anup Kumar Mudgal. Le spectacle Ananda (béatitude) a été un véritable régal pour les yeux et pendant plus de deux heures, le public a eu droit à un programme de détente et de pensée positive et a su distinguer le physique, le mental et le spirituel qui sont indissociables.
Le yoga est une science de vie initiée il y a 5 000 ans par le Maharishi Patanjali. Pratique d’abord réservée à la monarchie, le yoga s’est très vite répandu avec la découverte de l’harmonisation parfaite instaurée entre le psychique et le spirituel. Une vidéo diffusée dimanche au début du spectacle, mentionne que le yoga bring harmony of thoughts, words and deeds. Ce n’est pas uniquement une suite de postures, mais une manière et une discipline de vie. Pour cause, il suffit de pratiquer les techniques de respiration prodiguées pour se sentir bien.
Leela Oogarah, la National Coordinator de l’association Art of Living, a souligné dans son discours que la Journée mondiale du yoga proclamée le 21 juin est un moment historique et a été célébrée dans plus de 132 pays et dans plus de 3 000 centres à travers le monde. Le directeur des Nations Unies, Ban Ki Moon, a même souligné que c’est la première fois qu’une journée internationale est célébrée avec autant d’enthousiasme à travers le monde.
Le Dr Richa Chopra, psychologue et formatrice au sein de l’organisation Art of Living à Bangalore en Inde, anime actuellement un Mega Happiness Course à Ébène. Selon elle, le yoga permet de canaliser les énergies et les pranas (émotions) qui changent constamment. Le Dr Richa Chopra soutient que le prayanam (techniques de respiration) permet d’harmoniser les fonctions du corps et à l’élévation des énergies internes vers la sphère spirituelle. Cela permet l’enrichissement de l’être sur tous les plans physiques, mentaux et spirituels, résultant ainsi à la maîtrise de soi et de ses émotions. Le yoga permet aussi d’éliminer la négativité interne et fait place à la réception d’énergies régénératrices. Le rayonnement positif vers les autres rend les gens heureux.
Durant l’événement, Deepa Chaudhury, professeur de danse au centre culturel Indira Gandhi, a exécuté une danse classique, le kathak, avec une gestuelle savante, tout en changeant d’axes en ruptures et en désarticulations. Malvica Chopra a fait honneur à son maître, Vilayak Khan, avec une grande dextérité dans le maniement des cordes du sitar. Possédant une belle assise, elle a transmis le grave et l’aigu avec des mouvements sans crispation et une richesse de sons qui a conquis le public.