Engagé à promouvoir les idéaux et valeurs de l’UNESCO par le biais d’actions en direction de l’enfance et de la jeunesse, le Centre pour l’UNESCO Louis François à Troyes (France), organise son concours international annuel d’arts plastiques pour les 3 à 25 ans, leur permettant d’exprimer leurs rêves pour un monde meilleur. Et pour la première fois, ce concours est ouvert aux Mauriciens. Le ministère de l’Éducation accueille favorablement cette initiative, qui dit-il, offrira une ouverture à d’autres cultures. La date butoir pour l’envoi des candidatures est le 28 février à la Commission pour l’UNESCO au ministère de l’Éducation à Pont-Fer.
L’UNESCO s’attache à promouvoir la diversité culturelle, définie sous forme de mémoire ou d’héritage, dans toutes ses manifestations, comme un ensemble de valeurs transmises d’une génération à l’autre. Et c’est dans cet esprit qu’à Troyes (France), le Centre pour l’UNESCO Louis François s’emploie depuis 1978 à promouvoir les idéaux et les valeurs de l’UNESCO par le biais d’actions en direction de l’enfance et de la jeunesse. Ainsi, il organise chaque année, en mai, un concours international d’arts plastiques à l’intention des enfants et des jeunes de 3 à 25 ans.
Après trois décennies de créations et de projets, cette compétition s’ouvre pour la première fois aux jeunes Mauriciens, l’occasion pour eux de faire montre de leurs talents. En participant à ce concours intitulé « Graines d’Artistes », les jeunes artistes locaux seront exposés à un rayonnement international.
En 2012, près de 3 000 enfants et jeunes de 42 pays ont participé à ce challenge. Toutes les oeuvres d’art reçues composaient un kaléidoscope riche en couleurs où le regard pouvait discerner l’âge, le pays et la culture de ces jeunes ainsi que leurs rêves. Ces témoignages des enfants du monde, étonnants et émouvants, réunis autour de l’art à Troyes, offrent un voyage dans leurs rêves. Cette année, le thème du concours sera « Être né quelque part ».
Par ailleurs, au niveau du ministère de l’Éducation, à la commission de l’UNESCO, l’on encourage la participation à cette démarche compte tenu de l’ouverture qu’elle offre à ces jeunes de se présenter sur le plan international si leur projet est choisi. « À Maurice, nous avons plusieurs jeunes talentueux. Et c’est en se présentant à ce genre de concours qu’ils se font découvrir », indique-t-on.
À noter que les oeuvres des 100 lauréats et des 400 nominés seront retenues pour l’exposition « Graines d’artistes du monde entier » qui se tiendra à Troyes du 28 mai au 1er juin 2013. Le jury délibérera le 23 mars et la liste des lauréats pourra être consultée sur le site internet de l’UNESCO à partir du 12 avril. Toutes les compositions rejoindront ensuite l’Artothèque et y seront conservées pour la création d’un Centre international d’arts et techniques de la jeunesse à Troyes, pour promouvoir les enfants et les jeunes et les inscrire dans la Mémoire de l’humanité. La date butoir pour l’envoi des candidatures est le 28 février, à la Commission pour l’UNESCO au ministère de l’Éducation à Pont-Fer, Phoenix.