« Nou bizin fer gouverman konpran ki so bann zour konte. Nou pe rant dan enn sitiasion diktatorial. Se enn deriv totaliter sa », a lancé le leader de l’opposition, Arvin Boolell, en conférence de presse le samedi 16 mai au Hennessy Park Hotel.

Arvin Boolell commentait les travaux parlementaires axés sur les projets de loi votés hier à l’Assemblée nationale. Déplorant les nombreuses amendements votés, il les a qualifiés d’extrêmement grave.

« Kan ou get sa bann provizion-la ek bann lalwa-la, se bann aksion persekision. Mo fer enn lapel la popilasion parski dan sa batay-la nou pena diferans ».

Selon lui, durant cette période de crise sanitaire, il faudrait prendre des mesures « proportionnelles et non disproportionnées ». Ajoutant que la démarche du gouvernement vise à pousser le pays vers une république « bananière ».

Il est d’avis qu’il y a eu « des manquements » en ce qu’il s’agit de la gestion gouvernementale de la pandémie de Covid-19.

Par ailleurs, il a salué le travail abattu par le député de l’opposition Rajesh Bhagwan qui, selon lui, a su mettre en lumière les lacunes du gouvernement face à cette crise sanitaire.