Le Premier ministre, Navin Ramgoolam, qui participait à la célébration du 80e anniversaire de l’Arya Ravived Pracharini Sabha à Port-Louis hier, a évoqué la présence d’une grande personnalité indienne à Maurice pour la célébration de la fête de l’Indépendance l’année prochaine, en l’occurrence le Premier ministre indien Narendra Modi. Il a également accédé à la demande du président de la société Arya Ravived Pracharini Sabha en faveur de l’augmentation des subsides et de l’exemption de la taxe sur les voitures destinées aux organisations socioculturelles.
Cette cérémonie a été marquée par l’intervention du président de la Mauritius Ravived Pracharini Sabha, Richi Choonee, qui annoncé son soutien à l’Alliance PTr/MMM et a promis de tout faire pour que cette alliance revienne au pouvoir. Il a aussi soumis plusieurs requêtes au Premier ministre, entre autres l’abolition totale de la taxe sur l’achat des véhicules par les organisations socioculturelles pour les activités sociales, l’octroi de subsides sur les frais de déplacement pour se rendre en pèlerinage en Inde, la révision des subventions accordées aux organisations socioculturelles et la création d’un centre culturel hindou. Il a aussi annoncé l’inauguration du centre de Belle-Mare le 12 mars de l’année prochaine.
Navin Ramgoolam a dans son intervention parlé du rôle joué par les organisations socioculturelles dans la société mauricienne pour la promotion de la compréhension, la paix et la tolérance et l’ouverture sur les autres cultures à Maurice. Il a condamné ceux qui à l’occasion de chaque élection cherchent à diviser la population en communautés et castes « pour leurs propres intérêts ». Il a aussi souligné son attachement à la méritocratie d’où sa décision d’instituer l’Equal Opportunities Commission. Répondant aux demandes du président de la Mauritius Ravived Pracharini Sabha, Navin Ramgoolam a affirmé qu’il accepte d’accorder une augmentation des subsides accordés aux organisations socioculturelles. De plus, il a annoncé que l’exemption fiscale pour l’achat des véhicules utilisés par les organisations culturelles passera de 85 % à 100 %. Il a observé que les organisations ont droit à trois voitures. Concernant la pose de la première pierre du complexe de Belle-Mare, Navin Ramgoolam a affirmé qu’il lui sera difficile d’être présent le 12 mars prochain et a demandé aux organisateurs d’organiser cette cérémonie à une autre date. La raison étant qu’une importante personnalité sera l’invité d’honneur du gouvernement l’occasion de la fête nationale. Il a affirmé avoir entrepris les démarches pour inviter cette personnalité lors de sa visite en Inde récemment, suggérant ainsi sans le préciser que l’invité d’honneur à la fête de l’indépendance serait Narendra Modi. Cette visite a été évoquée à nouveau lors de la visite officielle de la ministre indienne des Affaires étrangères à Maurice au début de novembre dernier.
Pour sa part, Paul Bérenger, qui était habillé à la manière du Premier ministre indien, a insisté sur l’importance de l’hindi et du mandarin. « Si tous les Mauriciens parlaient l’anglais, le français, l’hindi et mandarin, nous serions arrivés très loin mais cela viendra petit à petit », a-t-il dit. Il a affirmé que durant son passage en prison en 1971 il avait essayé en vain d’apprendre l’hindi. Il regrette toutefois de ne l’avoir pas fait. Il a aussi souhaité que l’unité règne entre les différentes tendances de la communauté de la famille ravived. Paul Bérenger a insisté sur le rôle joué le mouvement arya samadiste dans l’avancement de Maurice et dans la lutte pour l’accession de Maurice à l’indépendance, mais également pour l’indépendance de l’Inde. Il a soutenu que cette organisation travaille en faveur de l’unité de la race humaine, du respect des autres et de soi, pour le droit de la femme à l’éducation et le respect de la langue hindi.