Deux équipes, Diya Group et Kranti Group, sont en lice pour les élections au sein de l’Arya Sabha, prévues dimanche au siège de ce mouvement au Champ-de-Mars. Environ 1 800 membres, répartis dans les 376 branches, seront appelés à élire les 18 membres du comité exécutif pour les trois prochaines années. Balchan Tanakoor, le président sortant, s’est dit très satisfait de son bilan alors que Rajnarain Guttee, l’un des principaux porte-parole du Kranti Group, estime, lui, qu’il est temps de remplacer l’équipe qui, rappelle-t-il, est en place depuis plus de 30 ans.
Rajnarain Guttee, président de l’Hindu Speaking Union, ancien parlementaire, ancien conseiller au ministère des Arts et de la Culture et ancien président de l’Arya Sabha, critique « le manque de vision et de nouvelles idées de la direction ». Il regrette que le nombre d’adhérents ait considérablement diminué et que les écoles gérées par l’Arya Sabha n’arrivent pas à suivre les principes établis par le fondateur du mouvement, le swami Dayanand, dans le domaine de l’éducation. « L’équipe sortante n’a pu propager l’enseignement des Védas aux aryasamajistes. » Dans son manifeste, publié en marge des élections triennales, le Kranti Group dit vouloir éradiquer les problèmes sociaux tels la prolifération de la drogue et l’alcoolisme chez les jeunes. Une meilleure formation pour les pandits, la distribution d’instruments de musique aux branches, le don de ghee et autres offrandes pour les prières, ainsi qu’une allocation de Rs 50 000 aux branches pour la célébration de fêtes religieuses et la construction d’un centre international de recherche sur la science védique à Maurice, figurent parmi les projets. L’emblème du Kranti Group est un pavillon et le slogan choisi pour ces élections est “Kranti, Lao, Sabha Koi Bachao”.
Bholanath Jeewuth, trésorier de l’Arya Sabha, et son assistant, Deelrazzingh Geeluck, du Diya Group, sont confiants de remporter le scrutin de dimanche. « Nos objectifs pour la période 2012-15 ont été largement atteints avec la réalisation d’une quinzaine de projets majeurs grâce à une bonne gestion des fonds et l’aide de généreux donateurs. Notre bilan financier est nettement positif », soutiennent-ils. Leur programme pour 2015-18 est d’insuffler une nouvelle dynamique dans le mouvement. Leurs objectifs dans le domaine de l’éducation sont la préparation de nouveaux manuels scolaires pour les élèves des Std V et VI, l’ouverture d’une école secondaire à Rose-Belle, l’introduction de nouveaux sujets comme l’entreprenariat et le management au Rishi Dayanand Institute et la création d’un centre informatique à Union Vale. Le Diya Group envisage également la construction d’un auditorium moderne au Gayasing ashram, des travaux d’extension aux ashrams de Chemin-Grenier et de Belle-Mare, la rénovation des arya samaj mandirs et des travaux d’extension au Govindaramen Vedic Centre à Union Vale. Le combat contre la drogue, l’alcoolisme et le jeu figure aussi à l’agenda.