Le leader de l’Union nationale a condamné hier après-midi au City Club à Port-Louis l’aspect libéral du Budget 2012 présenté vendredi par le ministre des Finances Xavier-Luc Duval. « Dan sak roupie ki ena XLD donn 85 sou gran patron ek 15 sou ti dimounn », a lancé Ashock Jugnauth.
« Minis Duval finn vinn dir nou komie linn vinn donn ti dimounn… enn ti led social parsi parla, me li pa vinn dir nou komie sa bann gran capitalis-la pou gagner kan tir zot capital gains tax ». C’est ce qu’a déclaré hier Ashock Jugnauth, qui a parlé de l’opacité du Budget 2012. « Ala mo dir zot la verite… Sa bann gains capitalis pou fer en 2012, li bokou bokou pli for ki tou mezir social »
Le leader de l’Union nationale a aussi émis des réserves quant à l’efficacité des mesures concernant l’investissement. « Li vinn tir capital gains tax alors ki ti ena bann minis ki ti koup sa avan. Eski ti ena bann letud lor eficasite sa bann mezir la ? Kan klima ekonomik pa bon, li pa bon. Sa bann mezir la, pa sir li augmant linvestisman ! » a martelé Ashock Jugnauth.
Certaines mesures relèveraient, selon l’ancien ministre de la Santé, de « manoeuvres déguisées ». « Gouvernma pe vinn dir ou ki zot pou paye contribution National Pension Fund pou tou seki gagn ziska Rs 3 000 par mois. Me si ou gagn Rs 3 000, li fer ou gagn Rs 120 en plis par mois. Ar Rs 3 120 ou nepli benefisye tou bann led social kouma avan. » Pour Ashock Jugnauth, une telle mesure désavantagerait les démunis. « Bizin fer atensyon ar sa bann kalite mezir la… »
Le leader de l’Union nationale a aussi fait état de certains « oublis » du ministre des Finances. « Pann dir narnie lor linflation ! Pann dir narnie lor sekirite alimenter ni lor fuel costs, pourtan sa mem fer 25 % nou importation. » Ashock Jugnauth a aussi souligné que Xavier-Luc Duval n’a fait mention de la dette nationale. « Depi mo dernie manda det inn sorti Rs 58 milliards inn vinn a presk Rs 200 milliards, environ lamoitie nou GDP, me minis Duval pann dir narnie lor la… »