Ashock Jugnauth, leader de l’Union nationale (UN), a signifié la décision de son parti de soutenir l’alliance Ptr/PMSD pour les élections du 9 décembre. Bien qu’alignant une quinzaine de candidats, dont deux femmes, pour les municipales, l’UN dit soutenir le Ptr/PMSD principalement pour le travail accompli malgré la conjoncture économique difficile.
« Le MSM inn fini fail pou prosenn minisipal. L’année prochaine, le Remake 2000 sera du passé », a déclaré le leader de l’UN ce matin lors d’un point de presse au City Club à Port-Louis. Selon lui, l’alliance MSM/MMM ne tiendra pas le coup après les municipales du 9 décembre. « D’ailleurs, les membres de ce parti constatent que ce navire prend de l’eau de toutes parts. C’est pour cela qu’ils commencent à le quitter », a-t-il soutenu. Un constat qui concerne également l’électorat mauve. « MMM pe sarye sa fardo MSM la. Avec le MSM, le MMM diminue ses chances », dit-il. Pour lui, pour les municipales, les Mauriciens devraient accorder leur confiance à l’alliance au pouvoir, qui a fait ses preuves. « C’est dans les moments difficiles que l’on reconnaît la compétence d’un parti et la présentation du Budget vient confirmer la bonne gouvernance et la compétence du présent gouvernement », soutient Ashock Jugnauth. L’UN salue ainsi les initiatives technologiques que prône le Ptr/PMSD. « Budget pe amenn enn revolusion avec la technologie. L’éducation avec les outils technologiques li pe vinn enn realite. Sa reflekte la vision du gouvernement ».
Concernant les critiques émises de toutes parts envers le budget, le leader de l’UN soutient que « bann seki pe dir ti bizin donn plis, se bann dimounn ingra ». Pour lui, le Grand Argentier a assuré la stabilité économique malgré une conjoncture internationale difficile. « Nou ankor pe maintenir welfare State, transpor, edikasion, lasante gratis, nou en ogmantasion salaire. Contrairement à d’autres pays, Maurice a une marge de manoeuvre budgétaire ».
Revenant aux élections, Ashock Jugnauth a fait comprendre que l’UN n’alignera pas de candidat pour les villageoises et se concentrera sur les municipales. Il a salué l’initiative du gouvernement envers la participation des femmes aux élections. « Je suis certain que pour les législatives, elles seront plus nombreuses à manifester leur intérêt pour la politique ».