Poursuivi pour l’assassinat de sa belle-soeur, Shahinar Akter, la Bangladaise Joshna Fazlull Haque a comparu devant les Assises mercredi. Elle est accusée d’avoir en février 2011 tué sa belle-soeur, également d’origine bangladaise, car cette dernière l’aurait menacée à plusieurs reprises de révéler à ses proches dans son pays natal qu’elle entretenait une liaison avec un employé de l’usine où elle travaillait. L’affaire sera de nouveau appelée le 17 mars, l’accusée n’ayant toujours pas d’homme de loi.
Shahinar Aktar, 30 ans, a eu le crâne écrabouillé au pied de la montagne Corps-de-Garde en février 2011. Joshna Fazlull Haque craignait que celle-ci ne révèle son infidélité à ses proches. Ce sont deux garçons qui faisaient une randonnée dans les parages qui avaient fait la découverte macabre. Après son arrestation quelques jours après le crime, Joshna Fazlull Haque avait déclaré à la police que sa belle-soeur et elle-même étaient arrivées à Maurice quelques mois avant. Depuis son arrivée, elle entretenait une liaison avec un autre employé bangladais qui travaillait dans la même usine qu’elle. La victime aurait eu vent de leur relation et l’aurait menacée de tout raconter à ses proches au Bangladesh. C’est là que l’accusée aurait décidé d’en finir avec sa belle-soeur afin de sauver ses relations dans son pays natal. Le jour fatidique, elle devait inviter la belle-soeur pour pique-niquer au pied de la Montagne Corps-de-Garde. Une fois sur place, les deux femmes avaient déjeuné avant que Joshna Fazlull Haque ne décide de passer à l’acte. Elle lui a infligé plusieurs coups au visage avant de lui écrabouiller le crâne à l’aide d’une pierre. La jeune femme est morte d’une fracture de crâne.