À vingt-quatre heures de l’échéance pour la soumission des interpellations parlementaires, le secrétariat de l’Assemblée nationale est déjà en présence des premières salves venant des rangs de l’opposition. Mais au cas où le gouvernement décide d’inscrire à l’ordre du jour de mardi prochain les Estimates of Supplementary Expenditures 2010, avec la réallocation de Rs 144,7 millions pour le rachat de la clinique MedPoint, les items du Question Time et de la Private Notice Question (PNQ) pourraient être remplacés pour la prochaine séance. Aux dernières nouvelles, le document détaillant les différentes dépenses supplémentaires pourrait être déposé sur la table de l’Assemblée nationale lors de la séance de mardi avec les débats fixés pour le mardi 25 alors que le Leader of the House, Navin Ramgoolam, sera en toute pour Perth, Australie, pour le prochain sommet des chefs de gouvernement du Commonwealth.
Les premières interpellations déposées donnent une indication de la teneur des échanges après presque trois mois de vacances parlementaires. Une PQ à l’allure très sibylline pourrait faire monter la tension entre opposition et gouvernement. Ainsi, le député du MMM Veda Baloomoody interpellera le Premier ministre sur un cas de suicide en cellule policière. De son côté, le MSM prend pour cible deux ministres du gouvernement, en l’occurrence Hervé Aimée pour la nomination de sa fille au sein de la Local Government Service Commission et Jim Seetaram pour un permis de morcellement pour un projet à Henrietta, dont le promoteur n’est autre que le père du ministre, un ancien Speaker de l’Assemblée nationale.
Le député de l’opposition demandera au Premier ministre de donner des détails autour de la controverse entourant le décès d’Anand Kumar Ramdhany en cellule au poste de police de Rivière-du-Rempart dans la nuit du 30 juillet dernier. Il voudrait savoir la date de l’arrestation de ce suspect et la charge provisoire qui avait été logée contre lui, si les autres suspects impliqués dans ce même cas ont été interpellés et les inculpations provisoires retenues aussi bien que les circonstances de ce nouveau décès en cellule policière.
Le prévenu Ramdhany avait été interpellé par la police parce qu’il avait été trouvé en possession d’une montre Rolex, soupçonnée de provenir d’un vol dans le nord de l’île. Jusqu’ici, les autorités policières se sont évertuées à écarter tout lien entre l’arrestation et le suicide de ce suspect et le cambriolage du bungalow appartenant au Premier ministre dans la région de Roches-Noires.
Des voleurs avaient fait irruption dans cette nouvelle propriété privée de Navin Ramgoolam dans la nuit du 3 juillet dernier. Il ne fait pas de doute que d’une manière ou d’une autre, il faut s’attendre à voir cette affaire greffée à ce cas de suicide en cellule policière lors de la tranche du Prime Minister’s Question Time de mardi. Jusqu’ici, diverses versions de ce cas de cambriolage au bungalow de Navin Ramgoolam circulent.
Les interpellations du MSM ciblées
Toujours en ce qui concerne le Prime Minister’s Question Time, le Whip de l’opposition reviendra à la charge avec l’Equal Opportunities Act, dossier qui domine le débat politique ces derniers jours. Il demandera au Premier ministre de préciser si le gouvernement compte aller de l’avant avec son projet en vue de promulguer ce texte de loi, qui a été voté par l’Assemblée nationale depuis 2008.
Les amendements envisagés par le gouvernement en vue de rendre opérationnelles les dispositions de l’Equal Opportunities Act ont été discutés loirs de la dernière réunion du conseil des ministres vendredi. À son point de presse de samedi, le Premier ministre a apporté des précisions par rapport à ce texte de loi, qui fait actuellement l’objet de toutes les convoitises sur le plan politique.
Le député Rajesh Bhagwan compte soulever le lièvre des scandales et des cas de mauvaise gestion à la Business Parks of Mauritius Limited. Il demandera au Premier ministre de confirmer si le Fact Finding Committee présidé par le vice-Premier ministre et ministre des Infrastructures publiques, Anil Baichoo, a établi des charges contre des responsables de BPML, si des sanctions ont été prises contre les coupables ou encore si des cas criminels d’abus de pouvoir et d’autorité ont été référés à la police.
En ce qui concerne les dossiers défrayant la chronique au cours de ces derniers mois, le député du MMM Reza Uteem fera feu de tout bois avec les affaires de Betamax Ltd à la State Trading Corporation. Il réclame du ministre de tutelle, Michaël Sik Yuen, une série de précisions au sujet des largesses concédées par la STC à cette compagnie, dont les principaux promoteurs sont proches du ministre Rajesh Jeetah.
Le député Uteem demandera au ministre de révéler par rapport au contrat d’affrètement pétrolier alloué à Betamax Ltd le montant des Daily Freight Charges payées, le coût payé à la compagnie pour le transport des cargaisons pétrolières indépendamment du tonnage, le montant des frais portuaires, des taxes et du Bunkering pour chacun des voyages entrepris par le pétrolier Red Sea depuis son entrée en opération et le coût des Demurrage Fees encourus.
Dans le camp du MSM, les premières interpellations sont ciblées. Le leader du parti, Pravind Jugnauth, interpellera le Premier ministre au sujet de la nomination de la fille du ministre des Administrations régionales, Hervé Aimée, en tant que membre de la Local Government Service Commission. Pour sa part, l’ancienne ministre de la Santé Maya Hanoomanjee a en point de mire le nouveau ministre Jim Seetaram, qui a délaissé les rangs de ce parti pour se joindre au gouvernement dès les premiers instants de la crise politique menant à la rupture de l’Alliance de l’Avenir.
Tables d’écoutes
Maya Hanoomanjee demandera au ministre des Terres, Abu Kasenally, de confirmer si l’ancien Speaker et père du ministre des Coopératives, Iswardeo Seetaram, a soumis une requête pour un Morcellement Permit dans la région de Henrietta. Il voudrait également savoir si la demande a été agréée.
Pour sa part, le secrétaire général du MSM interpellera le Premier ministre sur les arrangements pour les cas de remise en liberté sous caution et les amendements envisagés en vue de revoir la situation. Il s’intéresse également aux consultations sur la réforme électorale et de la Constitution dans le sillage de la récente mission du Pr Carcassone.
Le député du MMM Joe Lesjongard s’intéresse au dossier de la fourniture d’énergie électrique. Il adressera deux PQs au Premier ministre adjoint et ministre des Services publics Rashid Beebeejaun. Il voudrait obtenir du Central Electricity Board le nombre d’Expressions of Interest lancés depuis 2010 en vue d’accroître la fourniture d’énergie électrique et les résultats de ces exercices. Ensuite, il demandera au Dr Beebeejaun de révéler les dépenses encourues par le CEB pour l’installation de deux nouvelles machines de 15 MW chacune à la station thermique de Fort Victoria et le montant des Penalty Charges payées et les raisons.
Les autres interpellations déposées au secrétariat de l’Assemblée nationale portent sur les pratiques de tables d’écoutes par le National Security Service et le cas de R.S Denim de l’ancien député du PMSD Ram Mardemootoo, qui a bénéficié de l’Additional Stimulus Package (Adil Ameer Meea) ; les recrutements à Airports of Mauritius Limited (Reza Uteem) ; le projet de rénovation du théâtre municipal du Plaza et l’état du marché de Rose-Hill (Deven Nagalingum) ; les dettes rayées par les cinq municipalités de 2009 à ce jour (Raffick Sorefan) ; les recettes de la Taxe à la Valeur ajoutée (TVA) sur les produits pétroliers, le jeu et les produits en plastique et le montant du Foreign Direct Investment en 2011 et 2010 (Kee Cheong Li Kwong Wing).
———————————————————————————————————————————
Bérenger : « Nous avons pu clear the air avec le MSM »
Les dirigeants du MMM et du MSM, menés par leurs leaders respectifs Paul Bérenger et Pravind Jugnauth, se sont rencontrés pendant trois-quarts d’heure à la mi-journée au bureau du président du Public Accounts Committee (PAC), Alan Ganoo. À la fin de la réunion, le leader du MMM a déclaré que cette séance de travail a permis aux deux partis d’établir une formule de coordination avec la reprise des travaux parlementaires mardi prochain.
« Cette réunion nous a permis de clear the air sur des questions politiques qui ont surgi ces derniers jours. Nous avons eu des explications franches et cordiales. Nous avons pu définir une stratégie cohérente et efficiente pour abattre le travail qui nous attend à l’Assemblée nationale », a déclaré Paul Bérenger à la fin de la réunion.
Ainsi, il a été décidé que la direction des deux partis se rencontrera de nouveau samedi prochain après la conférence hebdomadaire du leader du MMM pour passer en revue la situation politique et peaufiner l’action de l’opposition parlementaire. D’autre part, des réunions parlementaires conjointes, entre le MMM et le MSM, sont aussi prévues à cet effet. Le leader du MSM s’est félicité de l’ambiance et des relations entre les deux partis de l’opposition.