Le dicton qui dit «Comme une lettre à la poste» s’applique parfaitement à l’Assemblée Générale annuelle du Comité Olympique Mauricien (COM) qui s’est déroulée vendredi en fin d’après-midi à Port-Louis. En 15 minutes chrono, la question a été réglée après la lecture des procès verbaux, le bilan du président, Philippe Hao Thyn Voon et celui du trésorier, Elvis Bonne. Pas une seule question n’est venue de l’assistance, composée d’une trentaine de personnes et sur ce, la séance a été close. De mémoire de journaliste,  la rapidité avec laquelle a été conclue cette assemblée est une première à Maurice. Bravo pour la démocratie…
Ceci dit,cette assemblée a été une occasion pour le président du COM de faire le bilan des actions de son organisme sur l’année écoulée. Si Philippe Hao Thyn Voon a évoqué les différents cours de formation qui ont été organisés notamment pour le basket-ball (Angelot Razafiarivony), le football (Ulrich Mathiot) et pour le badminton (Joann Hugues) ou encore le déplacement du Sports Officer Yogen Oree à Montréal ou de Cursley Tanvee à Budapest avec le concours de la Solidarité Olympique et le ministère de la Jeunesse et des Sports. L’homme fort du COM n’a pas manqué non plus de souligner la détermination des fédérations d’avoir assumé leurs responsabilités malgré les conditions difficiles. «Je suis reconnaissant envers vous qui avez lutté et qui luttez encore pour l’autonomie de votre fédération», a-t-il rappelé à l’assistance.
Dans la foulée, le président du COM a évoqué la participation des athlètes mauriciens aux Jeux Olympiques de Londres et a confirmé au passage notre information de la semaine dernière à l’effet que le rôle de porte-drapeau du Club Maurice pour ces JO est attribué à une femme. C’est la beach volleyeuse Natacha Rigobert qui a été désignée comme porte-drapeau. «Je suis fier et heureux d’avoir pu convaincre mes pairs de confier cette responsabilité à Natacha Rigobert. C’est une athlète qui a non seulement confirmé ses talents, mais aussi sa détermination et son courage. Plus que jamais, Natacha Rigobert symbolise la place qu’occupe la femme dans le Club Maurice qui sera à Londres», a expliqué le président du COM hier matin à Week-End pour justifier ce choix. Un choix qui, pour une fois, ne souffre d’aucune contestation.
Pour revenir à l’assemblée générale annuelle, le président a mis en exergue le fait que les athlètes ne pouvaient faire de miracle lors des Jeux des Iles de 2011 aux Seychelles en raison de moyens financiers tardifs mis à la disposition des fédérations par le MJS. Tout en saluant au passage la performance des boxeurs et des beach volleyeuses lors des 10es Jeux d’Afrique à Maputo.
Pour ce qui est de la saison 2012, le président du COM a émis le souhait que son organisme soit «on board» lorsque les amendements du Sports Act seront proposés par le MJS. Philippe Hao Thyn Voon a aussi évoqué la construction  du Musée Olympique qui est en cours et la tenue en septembre prochain du congrès des secrétaires généraux des CNO d’Afrique qui se tiendra à Maurice du 19 au 22 septembre prochain. Pour ce qui est des finances, le COM affiche un déficit de plus de Rs 400 000 en raison du fait que des dépenses ont été faites au cours de l’année financière 2011, alors que les remboursements du CIO sont arrivés en 2012.