Onze candidats sont encore en liste pour les deux postes d’administrateurs à pourvoir lors des élections qui auront lieu le 27 février prochain pour remplacer le président sortant, Gilbert Merven, et Jean-Marc Ulcoq dont les mandats sont arrivés à terme. Les deux ne se représentent pas et les postulants ont jusqu’au jour du scrutin pour éventuellement se désister.
Plusieurs postulants ont été vus à pied d’oeuvre au centre Guy Desmarais ces derniers jours, Christian Lafraisière et Jean-Noël Fayolle en particulier. Toutefois, selon les recoupements d’informations, un candidat semble se dégager du lot. Il s’agit de Pierre de Chasteigner Du Mée, qui paraît faire l’unanimité autour de lui. Pour l’autre place restante, rien n’est sûr. Certains avancent qu’il y aura lutte entre Mukesh Balgobin, Christian Lafraisière, Abdullah Atchia et Jean-Noël Fayolle.
Pierre de Chasteignier Du Mée, qui en est à sa toute première tentative à ce niveau, a bien roulé sa bosse au Mauritius Turf Club ces dernières années. Tantôt handicapeur, tantôt Corner Judge ou encore time-keeper et Clerk Of The Course, il se présente comme le candidat qui veut « rallier tous les membres du MTC à une cause commune pour le bien du club ». Cet expert-comptable, qui s’est par la suite plutôt dirigé vers le management pour siéger sur le board de direction de plusieurs compagnies dans le secteur économique, s’est associé à Abdullah Atchia dans la « présente campagne » et ce, dans le but de faire partie « d’une équipe homogène ». Il se présente comme candidat vu qu’il est maintenant « plus disponible pour aider son club à retrouver ses lettres de noblesse ».
Derrière lui, on pourrait classer Mukesh Balgobin, qui a déjà fait partie du board des commissaires en 2009 avant de prendre ses distances pour les raisons que l’on connaît. Tout semble indiquer qu’il est fortement soutenu par des membres qui sont considérés comme des hommes forts du MTC.
Christian Lafraisière, ancien membre de l’écurie Maigrot et ancien président de l’Association d’Encouragement du Pur Sang, avait déjà notifié son intention d’être de la partie en cette saison 2015. Lors d’une interview à notre confrère Week-End, il avait demandé à son ami Gilbert Merven « de prendre ses distances du club » tout en soulignant qu’il « ne faisait pas partie de l’équipe du président sortant ».
Par contre, on avance que Jean-Noël Fayolle en fait partie. Ce dernier en a déjà fait état avant de dire le contraire quelques jours après. Il serait aussi soutenu par des proches de Gilbert Merven dont un vétérinaire. S’il a été souvent vu au MTC ces dernières années, on ne le savait pas intéressé par la direction du club.
Abdullah Atchia en sera à sa deuxième tentative. S’il fait équipe avec Pierre de Chasteignier Du Mée, il est aussi proche de Yahia Nazroo, qui a fait acte de candidature une nouvelle fois. On pense toutefois que ce dernier se retirera de la course la semaine prochaine. Le Dr Atchia a des supporters, mais sa tâche ne s’annonce a priori pas facile.
Tel devrait être le cas également pour Pravin Desai, qui avait récemment trouvé que les courses mauriciennes étaient dans un état de pourrissement et que la situation empirait d’année en année. Pour lui, le rapport de la commission d’enquête doit être rendu public au plus vite.
Giovandane Appadoo est un autre qui en sera à sa première élection pour un poste d’administrateur du MTC. S’il est élu, il compte faire de sorte que le public mauricien ait droit à du « clean racing ». Parmi ses propositions, on note que le meilleur moyen pour avoir des courses saines à Maurice est de suivre l’exemple de Hong-Kong.
Pravesh Kumar Boodhoo, plus connu sous le nom de Kevin Boodhoo, a fait partie de plusieurs écuries au cours des dernières années. Il a été, entre autres, membre des écuries Serge Henry et Jean-Michel Henry pour ne citer qu’elles. Il a travaillé comme Flight Attendant à Air Mauritius avant d’atterrir à Cilaos Advertising, Branding And Communication. On le considère comme un proche de Gilbert Merven.
Francis Maurel est également un néophyte au scrutin du MTC. Propriétaire de chevaux, on se souvient surtout du succès de son poulain Proud Appeal dans le Maiden 1994. Un vainqueur repêché de dernière minute qui avait la particularité d’avoir toujours raté son départ. Il ne se départit pas de sa fâcheuse habitude et partit en retrait lors de ce Ruban Bleu. Proud Appeal était piloté par feu Tobie Van Booma, qui avait laissé sa vie après un accident de moto.
Enfin, Anil Kumar Ramnarain, qui brigue lui aussi un mandat d’administrateur au MTC, est surtout connu dans le monde philanthropique, étant un Rotarien prononcé. Il est le CEO d’AR Contractors Limited.
Ainsi, la dernière ligne droite s’annonce cruciale la semaine prochaine pour celui qui sera aux côtés de Pierre de Chasteignier Du Mée dans le nouveau board de direction du MTC. Il serait aussi bon de savoir qui assumera le poste de président. Valeur du jour, il est question que cela se jouera entre Jeenarain Soobagrah et Alain Noël, avec cependant un léger avantage au premier nommé.