Tout porte à croire que l’assemblée générale élective du Comité olympique mauricien (COM) se déroulera bel et bien jeudi prochain. Une fonction qui devrait se tenir à partir de 16h à l’hôtel Gold Crest à Quatre Bornes et qui sera marquée par la présence de Jérôme Poivey, représentant du Comité international olympique (CIO), et de Mustapha Beraf, premier vice-président de l’Association des comités nationaux olympiques africains (Acnoa).
Venus pour superviser ces élections et pour s’enquérir du litige actuellement en cour, les deux délégués sont attendus en début de semaine prochaine. Pour rappel, le Français Jérôme Poivey était présent à Maurice en septembre de l’année dernière dans le cadre du Congrès des secrétaires généraux de l’Acnoa. Il avait alors rencontré le ministre de la Jeunesse et des Sports, Devanand Ritoo, en présence de Lassena Palenfo, président de l’Acnoa, et de Philippe Hao Thyn Voon, président du COM. Les discussions avaient porté sur la Sports Act et les règlements qui devaient être en conformité avec le CIO et les fédérations internationales.
Quant à Mustapha Beraf, il était présent en novembre 2010 afin de régler le litige qui opposait le COM à la Fédération mauricienne de tennis. L’Algérien avait par la suite soumis un rapport à l’issue de cette mission de réconciliation. En attendant la venue de ces délégués, le litige en Cour suprême entre le groupe mené par Philippe Hao Thyn Voon et celui de l’opposition avec à sa tête Alain St Louis attend toujours son verdict. L’affaire qui devait être entendue par le juge Boshun Domah hier matin a de nouveau été reportée à lundi.
Cette fois, le juge sera en présence des affidavits des deux parties. Il donnera ensuite son ruling si les cinq nouvelles fédérations, à savoir celle d’escrime, de canoë-kayak, d’aviron, de pentathlon moderne et de hockey seront éligibles lors de l’AG élective, et si Doreen Tiborcz et Nundkishore Fakun, respectivement présidente et président des fédérations de natation et d’haltérophilie, pourront exercer leur droit de vote.
Reste que le CIO, par l’entremise de Jérôme Poivey, s’est déjà déclaré en faveur de l’éligibilité de ces cinq fédérations. « It is logical that he membership of these federations be considered and submitted for ratification at the forthcoming General Assembly or your NIOC, as per the process stipulated in your NOC statutes. With respect to the amendments made to your NOC statutes, we have no objection in substance », fait-il ressortir dans une correspondance au COM. Dans un tel cas de figure, Philippe Hao Thyn Voon se retrouve plus que jamais en position de force pour conserver son fauteuil de président du COM.