L’hôpital spécialisé pour le cancer sera opérationnel d’ici à deux ans, a indiqué le ministre de la Santé, Anil Gayan, à Genève où il assistait à l’assemblée générale de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Son ministère, dit-il, accorde la priorité à ce projet en raison du nombre croissant de Mauriciens souffrant de cancer.
Ce centre spécialisé sera aménagé dans le bâtiment de l’ancienne clinique Medpoint et sera ouvert aux habitants de la région de l’océan Indien, notamment les ressortissants des pays de la Commission de l’océan Indien (COI), afin de rentabiliser ce service qui nécessitera des investissements massifs, a précisé le ministre de la Santé.
Anil Gayan a exprimé sa satisfaction du fait qu’un consensus se soit dégagé au sujet de la prise en charge des maladies tropicales dont Ebola, la fièvre dengue et le chikungunya, qui sont souvent « négligées » dans les instances internationales. « Les systèmes de santé devront être « résilients » pour faire face aux risques d’épidémie », note-t-il. Le ministre de la Santé a par ailleurs indiqué que son ministère met l’accent sur la sensibilisation de la population afin qu’elle change son mode de vie pour prévenir le diabète et les autres maladies non transmissibles.