Tout laisse croire que c’est dans une ambiance à la fois dilettante et sous haute tension que se réuniront les quelque 24 clubs membres de la Fédération mauricienne de Basket-Ball dans le cadre d’une assemblée générale spéciale. L’agenda de cette assemblée qui débute à 10h au gymnase de Phoenix se  prête beaucoup à une ambiance pour que le fair play et l’esprit sportif soient au rendez-vous.
 Pour cause, les membres de la FMBB s’apprêtent à suspendre pour 10 ans deux membres, qui sont jusqu’aujourd’hui membres de l’exécutif de la fédération. Et pas les moindres en plus, puisqu’il s’agit d’Alvin Ahtave, 1er vice président, et de Guillaume Françoise, trésorier. Comme dans ce genre de situation, il y a toujours des dommages collatéraux. L’assemblée sera aussi appelée à se prononcer sur la suspension pour une période de 10 ans également de Kim Chan Pang Cheong, qui est un dirigeant de l’équipe de Forest Side et dont les membres sont convaincus qu’il est derrière les agissements de Guillaume Françoise et d’Alvin Ahtave au sein du comité.
Il ne fait pas l’ombre d’un doute que les dés sont jetés sur le sort de ces trois personnes et que la motion pour les suspendre de tous les instances de la FMBB passera comme une lettre à la poste. Sans doute à l’heure où vous seriez en train de lire ces lignes, Alvin Ahtave, Guillaume Françoise et Mr Kim sont déjà considérés comme les parias du basket mauricien. Car il faut savoir que sur les 24 clubs membres de la FMBB, 18 ont signé la pétition demandant leur suspension et que logiquement les dirigeants de ces 18 clubs, qui constituent une forte majorité au sein de l’assemblée viendront pour soutenir cette motion.
Du reste, deux des trois concernés, nommément le vice-président et le trésorier ont signifié leur intention de ne pas se présenter aujourd’hui à Phoenix. Ce qui risque aussi de plomber sérieusement l’ambiance de cette assemblée alors que d’autres resteront sur leur faim. Surtout qu’il y a des membres qui cherchent à en découdre avec Alvin Ahtave et Guillaume Françoise. Notamment sur des décisions qui ont pénalisé des clubs ou encore des dépenses inexplicables effectuées ces derniers mois. Comme celle que nous relevons dans un article plus haut. Autre personne qui pourrait être absente de cette assemblée, est Fédérick Atisse, le secrétaire général qui n’est pourtant pas visé dans les différentes motions à l’agenda de cette assemblée.
Ce dernier a, en effet, co-signé un courrier avec Alvin Athave et Guillaume Françoise avec copie au Registrar of Associations et aux membres de la FMBB pour dire que la réunion de ce matin a été convoquée de manière illégale. Les signataires avancent six points pour expliquer leur conclusion. Comme par exemple que le 1er vice président et le secrétaire général ont été interdits d’accès à certains documents de la fédération. Pour eux, cette décision est contraire à la section 24.3 du Registrar of Associations Act. Par la suite, le signataire de la lettre remet sérieusement en question le quorum de 18 clubs signataires de la pétition demandant l’organisation de cette assemblée, même s’il reconnaît qu’une simple majorité d’un quart est suffisant pour convoquer cette assemblée. Ils estiment que la date de la convocation de l’AG spéciale n’est pas en respect avec les règles de la FMBB. Plus loin, ils affirment que le vice-président et le trésorier n’a pas reçu de convocation officielle pour assister à ladite assemblée.
Il va sans dire que la bataille pour le contrôle de la FMBB ne sera pas terminée pour autant après la réunion d’aujourd’hui. Le fait d’avoir écrit au Registrar of Associations laisse comprendre qu’une longue dispute est déjà engagée. Même si tout laisse croire qu’une motion pour dissoudre le comité directeur de la FMBB, qui pourrait afficher le retour aux affaires de Désiré Numa et de Natacha Jumont après avoir pris leurs distances du comité directeur, soit mise sur la table. « C’est même très possible car le basket-ball a besoin de sérénité après cette période de troubles », nous a clairement laissé comprendre un membre de la FMBB