L’Association des Comités Nationaux Olympiques d’Afrique (ACNOA) tiendra son assemblée générale élective les 12 et 13 juillet prochains à Abidjan, en Côte d’Ivoire. A cette occasion, le président du Comité Olympique Mauricien (COM), Philippe Hao Thyn Voon sera un candidat à la vice-présidence de cette instance qui regroupe 53 pays en Afrique. L’information nous a été effectivement confirmée par Philippe Hao Thyn Voon durant la semaine écoulée. «En effet, je suis effectivement, à la demande du président de l’ACNOA, Lassana Palenfo, candidat à un poste de 3e vice-président de cette instance. Comme vous le savez ,une élection reste une élection, mais je crois que j’ai un bon soutien au sein de l’ACNOA», a-t-il expliqué à Week-End.
En effet, dans son dernier bulletin d’information, l’ACNOA a indiqué que le rendez-vous d’Abidjan les 12 et 13 juillet a pour objectif «de procéder au renouvellement du comité exécutif de l’instance Mouvement olympique africain pour la période quadriennale 2013-2016 et de ratifier l’élection des représentants des différentes zones de développement au Comité Exécutif». Cette assemblée a aussi pour but le message d’orientation du président, le rapport du trésorier général, les rapports d’audits 2011 et 2012 par le Commissaire aux comptes Price WaterHouse, la ratification des budgets 2013-2016, les rapports des commissions de l’ACNOA, les communications des partenaires et des villes organisatrices de certains Jeux, le renouvellement du mandat des Commissaires aux comptes ou la nomination d’un nouveau Commissaire aux comptes figurent également, entre autres, à l’ordre du jour de ces assises.
50 ans et une première tentative
Le président sortant de l’ACNOA, l’Ivoirien Lassana Palenfo, en place depuis 2005, puis réélu en 2009, ne s’est pas encore prononcé sur une éventuelle candidature. Mais tout laisse croire que le président de l’Union Africaine de Judo sera sur la liste pour un nouveau mandat de 4 ans. Par contre, pour notre compatriote qui fête cette année ses 50 ans dans le monde du sport mauricien est à sa première tentative dans une élection au sein de l’ACNOA pour la vice-présidence après avoir occupé le poste de président de zone. «A valeur du jour, mes chances d’être élu avant les élections sont bonnes, car aucun autre candidat ne s’est déclaré. mais j’attends lundi pour être certain à la fermeture des appels à candidature», a expliqué le président du COM.
Ce dernier qui fut champion de Maurice en tennis de table pour la première en 1963 sous les couleurs de Dragon, pour ensuite conserver ce titre pendant 22 ans, cette élection comme un des vice-présidents de l’ACNOA revêt une importance particulière.
«Depuis mon arrivée au sein de ce mouvement j’ai participé à ma manière à une revalorisation de cette instance sur la scène africaine et  aussi aidé à donner de la valeur aux Jeux de l’ACNOA, qui sont devenus aujourd’hui les Jeux d’Afrique de la Jeunesse. Cette contribution est reconnue par mes paires au sein de l’ACNOA et je pense qu’elle pèse dans la balance», avance Philippe Hao Thyn Voon.
Si jamais cette élection se dessine d’avance  et que ce dernier est le seul candidat dans sa catégorie, il va sans dire que le président du COM aura parcouru un très long chemin. Durant ces 22 ans de règne sur le tennis de table, il n’a chuté que trois fois, notamment contre Sydney Picon, Koy Hin et Too Yee Chong.
Cette discipline qu’il a découverte grâce à un ancien soldat mauricien de l’armée britannique à Les Salines, lui avait permis de représenter Maurice lors des premiers Jeux d’Afrique avec le soutien financier de son club, Dragon. «Cette première sortie internationale m’avait permis ensuite d’introduire à Maurice le Top Spin avec une raquette à éponge après une initiation avec un entraîneur Yougoslave qui était responsable de la sélection d’Egypte. Un style de jeu qui fut par la suite adopté par tous les joueurs de Maurice», racontre PHTV.