Ameenah Gurib-Fakim a été élue à l’unanimité Présidente de la République de Maurice ce matin à l’Assemblée nationale. Le Premier ministre sir Anerood Jugnauth a présenté une motion en ce sens, qui a été secondée par le ministre de l’Énergie et des Services publics, Ivan Collendavelloo.
Dans une déclaration de circonstance sur la nouvelle présidente, SAJ a estimé qu’en tant que femme, « son élévation au plus haut rang de l’État constitue un “major milestone” dans l’Histoire du pays ». Pour la Speaker Maya Hanoomanjee, « il s’agit d’un moment historique spécial pour tout le pays, car c’est la première fois qu’une femme accède à un si haut poste ». Outre les membres de l’Assemblée nationale, étaient présents ce matin dans l’hémicycle, Lady Sarojini Jugnauth et le chef commissaire de l’Assemblée régionale de Rodrigues, Serge Clair.
« Une occasion historique ! » Tels ont été les premiers qualificatifs de sir Anerood Jugnauth à l’occasion de l’élection officielle de la première femme Présidente de la République. Cette élection, dit-il, constitue « another landmark in my government’s relentless pursuit to place women in their rightful place in the Republic of Mauritius ». Il devait rappeler la nomination de la première Madam Speaker à l’Assemblée nationale, et maintenant la première Présidente. Pour le Premier ministre, « c’est une étape importante dans notre Histoire vers plus d’égalité des sexes et d’ “empowerment” des femmes dans notre pays ». L’élévation d’Ameenah Gurib-Fakim, ajoute-t-il, « will surely giver a high profile voice to women in the public sphere and in democratic life of our country ».
Ameenah Gurib-Fakim sera « une Présidente du peuple », soutient SAJ. « Nous avons non seulement tenu notre promesse, mais nous avons écrit une des plus glorieuses pages de notre Histoire ». Il s’est dit satisfait de la transition en douceur menant à son installation à la présidence, conformément aux provisions constitutionnelles. Le Premier ministre a fait un rappel du parcours d’Ameenah Gurib-Fakim, une des figures de proue de la recherche locale dont la réputation a dépassé nos frontières. « She is no doubt one of the best and brightest minds this country has produced, and her impressive professional career is a perfect illustration of the triumph of hard work, courage and determination. She is a perfect role model and source of inspiration for our youth ».
Il a rappelé qu’Ameenah Gurib-Fakim a débuté sa carrière en 1987 en tant que chargé de cours à la Faculté d’agriculture de l’Université de Maurice (UoM). « By dint of hard work and discipline, she gradually climbed the ladder to serve successively as Dean of the Faculty of Science and Pro Vice-Chancellor from 2004 to 2010 ». Jusqu’à dernièrement, elle était le Managing Director du Centre de Recherches et de Développement pharmaceutique (CIDP). Elle a par ailleurs apporté sa contribution au sein de plusieurs organisations locales et internationales dont l’International Council for Scientific Union et le Mauritius Research Council (MRC). Elle est également membre fondateur de la Pan-African Association of African Medicinal Plants. La nouvelle Présidente a également corédigé 26 ouvrages de même que nombre d’articles scientifiques. Elle a été élevée au rang de Grand Officer of the Star and Key par le gouvernement mauricien en 2008 et a été faite Chevalier de l’Ordre des Palmes académiques par le gouvernement français en 2010. En 2013, elle a reçu le titre de Doctor Honoris Causa de l’Université Pierre et Marie Curie de Paris.
SAJ en a conclu que la nouvelle Présidente « has all that it takes to discharge her State duties as President of the Republic, and she will rise to the challenge with her usual brilliance and distinction ». Ameenah Gurib-Fakim « ne doit allégeance à aucun parti politique, si ce n’est à l’État et à son peuple », a-t-il déclaré.