Le coup d’envoi sur les débats consacrés au Budget 2015, intitulé « Mauritius at the Crossroad », sera donné mardi prochain après la traditionnelle séance de Question Time. Les premières indications sont que la conclusion des débats avec l’adoption des « Estimates 2015 – 2016 & Indicative Estimates 2016/17 & 2017/18 » prévue pour la mi-avril, auront lieu au plus tard à la fin de la troisième semaine du mois prochain. Tout semble indiquer que c’est le député de l’opposition MMM Reza Uteem qui interviendra en premier, le leader de l’opposition, Paul Bérenger, réservant son discours juste avant celui du Premier ministre et Leader of the House, sir Anerood Jugnauth, précédant le « Summing-Up » par le Grand Argentier, Vishnu Lutchmeenaraidoo. En attendant, la première réunion de l’Independent Commission Against Corruption Parliamentary Committee, placé sous la présidence de Maneesh Gobin, a été convoquée pour vendredi.
La première esquisse du calendrier des travaux de l’Assemblée nationale prévoit que la fin des débats sur le premier Budget de l’Alliance Lepep est prévue pour le 15 avril ou encore au plus tard à la fin de la troisième semaine du mois prochain. C’est ce que laissent entendre les milieux autorisés à l’Hôtel du gouvernement en prévision des concertations entre le Chief Whip, Mahen Jhugroo, et le Whip de l’opposition, Rajesh Bhagwan, pour mettre au point la liste des intervenants. Pour la première semaine des débats, trois séances sont prévues — soit mardi, mercredi et jeudi —, avec aucune Night Sitting annoncée pour l’instant, les travaux devant être ajournés sur le coup de 21 h. Aucune séance n’est au calendrier pour le vendredi de la semaine prochaine, Vendredi Saint oblige. Pour le reste de la période des débats budgétaires, quatre séances pourraient être organisées par semaine en vue de boucler l’exercice dans le temps imparti.
Comme mentionné plus haut, Reza Uteem interviendra en premier au nom de l’opposition MMM alors que le chef de file du PTr à l’Assemblée nationale, Shakeel Mohamed, a signifié son intention de commenter les propositions budgétaires lors de la séance de mercredi de la semaine prochaine. Dans les rangs du gouvernement, très peu d’indications étaient disponibles officiellement à ce matin sur les noms des premiers intervenants. Toutefois, il est une quasi-certitude que tous les ministres de l’Alliance Lepep défendront le Budget Lutchmeenaraidoo avec des interventions de même qu’une majorité de backbenchers de la majorité, certains faisant leurs Maiden Speeches. Ainsi, les ministres disposeront d’une moyenne de 30 minutes pour développer leurs argumentations avec aucune limitation pour le Premier ministre et le leader de l’opposition, et une quinzaine de minutes pour les backbenchers.
Les débats budgétaires de mardi prochain débuteront après la séance de Question Time, les premières interpellations ayant déjà été déposées au secrétariat de l’Assemblée nationale. Le député Rajesh Bhagwan interpellera d’abord le ministre de l’Agriculture, Mahen Seeruttun, sur les 2 000 arpents obtenus par le gouvernement de la Mauritius Sugar Producers Association (MSPA) en décembre 2007 sous le « deal » pour la réforme de l’industrie sucrière avec le financement de l’Union européenne (UE) et ensuite le ministre de la Santé, Anil Gayan, sur le traitement de patients atteints de cancer logés dans l’ex-MedPoint Clinic. Le Whip de l’opposition est également en quête de précisions quant à la décision du gouvernement de se débarrasser de deux chaînes de télévision en faveur du privé. Il voudrait ainsi savoir si cette décision a été prise sur la base d’une étude et connaître le « time frame » pour la mise à exécution de ce projet.
De son côté, le député Kavi Ramano demandera au Premier ministre, Sir Anerood Jugnauth, de faire une déclaration sur la politique du gouvernement en matière de jeux de hasard, notamment les zones qui seront réservées aux opérateurs, l’interdiction de la publicité sur le jeu et le nombre total des opérateurs autorisés. L’interpellation du député Adil Ameer Meea devra retenir l’attention de tous les fonctionnaires et employés des corps para-étatiques, vu le silence du ministre des Finances sur le dossier dans le Budget Speech. Il demandera au ministre de la Fonction publique, Alain Wong, de révéler à la Chambre la date à laquelle le prochain rapport du Pay Research Bureau (PRB) sera rendu public et également des précisions sur l’adoption de ces recommandations salariales.
D’autre part, la première réunion de l’ICAC Parliamentary Committee a été fixée pour vendredi. Outre la présidence assurée par le député et ancien Chief Legal Adviser de l’ICAC, Maneesh Gobin, les autres membres de cette instance parlementaire sont Rajesh Bhagwan, Zouberr Joomaye, Shakeel Mohamed, Ravi Rutnah, Salim Abbas Mamode, Malinee Seewocksing et Sanjeev Teeluckdharry. Cette séance de travail devra être l’occasion pour les nouveaux membres de la direction de l’ICAC de faire connaissance avec leurs interlocuteurs siégeant sur le comité parlementaire. Le budget alloué à l’ICAC pour 2015/16 est de Rs 201 millions contre Rs 327,7 millions en 2014. Cette réduction globale s’explique par le fait que les dépenses pour la construction du QG de l’ICAC à Ébène, qui étaient de Rs 156,8 millions en 2014, ne sont plus nécessaires avec la fin des travaux. Le budget courant de l’ICAC est en hausse de Rs 14 millions, soit Rs 184 millions contre Rs 170 millions en 2014.