Les informations publiées par Week-End, il y a deux semaines, à l’effet que le stage de la sélection nationale masculine de volley-ball avait tourné en eau de boudin, en Inde, ont été confirmées par nul autre que le ministre de la Jeunesse et des Sports, Devanand Ritoo, mardi dernier, à l’Assemblée Nationale. Il répondait à une question du député du MMM de Beau-Bassin/Petite Rivière, Franco Quirin. Il faut ajouter que les questions du député mauve sur le dossier volley-ball ont sérieusement embarrassé le ministre.
Le déplacement de la sélection nationale masculine, à Bangalore en Inde récemment a fait l’objet d’une série de questions de la part du député Franco Quirin, mardi dernier. Dans sa première question à Devanand Ritoo, Franco Quirin a demandé la liste des joueurs et officiels qui s’étaient déplacés pour l’Inde. Il voulait aussi savoir le montant de la somme allouée pour ce stage, le programme détaillé et si une invitation officielle avait été adressée à l’Association mauricienne de Volley-Ball (AMVB) par la fédération indienne.
Dans sa réponse, Devanand Ritoo a stipulé qu’il  a soumis la liste des joueurs demandée et a ajouté que le ministère de la Jeunesse et des Sports a alloué la somme de Rs 1.2M. Le ministre a précisé que la sélection nationale a livré plusieurs matches face au Karnataka State Police, une ancienne équipe championne de Bangalore. Il a ajouté que des matches ont  aussi été disputés face aux équipes de tête du championnat de Bangalore le  30 juin sur terre battue, confirmant ainsi les informations de Week-End. 
Des matches ont également été joués le 2 juillet face au Karnataka State Team, alors que quatre rencontres étaient prévues à l’intérieur face à la sélection nationale junior indienne à la Sport Authority. Devanand Ritoo a ajouté que l’AMVB a effectivement reçu une invitation officielle de la fédération indienne pour disputer des matches de préparation face aux équipes locales.
Dans sa question suivante, Franco Quirin a voulu savoir qui était le chef de délégation et si ce dernier a déjà soumis un rapport sur ce stage. Le ministre de la Jeunesse et des Sports a indiqué que c’était Govindasamy Teeroovengadum qui avait agi comme chef de délégation et que ce dernier a déjà soumis son rapport. Ne lâchant pas le morceau, le député mauve a demandé au ministre de préciser la date à laquelle le chef de la délégation a quitté la sélection nationale en Inde et d’en donner les raisons.
Dans sa réponse, Devanand Ritoo a confirmé l’information de Week-End à l’effet que le chef de la délégation a quitté le groupe le 6 juillet pour le Caire, Égypte, pour assister à un « specialised course on data volley-ball ». Le ministre a ajouté que le chef de la délégation féminine, à savoir Jean Michel Dedans, qui se trouvait en Algérie avec la sélection nationale féminine, avait lui quitté la délégation un jour avant, afin de pouvoir mettre le cap sur l’Égypte pour, suivre ce stage.
Franco Quirin a ensuite voulu savoir si M. Teeroovengadum est membre de l’AMBA, ce à quoi Devanand Ritoo a précisé que le principal concerné est un membre co-opté de la fédération. Il a ajouté que Govindasamy Teeroovengadum est responsable de tout ce qui est compétition nationale et informatique au sein de l’AMVB. Il a indiqué que le principal concerné est président de l’Association Sportive de Belle Etoile et aussi secrétaire du comité régional de Beau-Bassin/Rose-Hill. Devanand Ritoo a aussi rappelé que Govindasamy Teeroovengadum a agi comme chef de délégation pour la fédération lors des déplacements des équipes au Mozambique, au Cameroun et en Algérie dans le passé.
Dans une dernière question sur le dossier volley-ball, Franco Quirin a demandé au ministre de préciser le nombre de membres de la famille Teeroovengadum faisant partie du comité directeur de l’AMVB. Devanand Ritoo a déclaré: « The President is Mr Teeroovengadum, and I understand he is a committed member and the rest, I do not know ».
Le ministre interpellé par rapport au MSC
D’autre part, Franco Quirin a voulu avoir des détails sur le rôle et les responsabilités du président du Mauritius Sports Council, à savoir Kris Appadu, sur ses revenues mensuelles et avantages et s’il a  récemment été impliqué dans un incident avec un employé du MSC. Selon le ministre Ritoo, le rôle du président de cette instance est de: (i) développer et améliorer la pratique du sport parmi les membres du public et ce, conjointement avec les fédérations, (ii) de mettre à disposition des facilités des infrastructures, (iii) d’encourager et de soutenir les personnes et organisations à mener des recherches et études sur le sport entre autres, (iv) de conseiller et de collaborer avec le ministère de la Jeunesse et des Sports et les fédérations, (v) d’allouer des grants aux fédérations qui sont en règle avec la loi.
Devanand Ritoo a ajouté que Kris Appadu perçoit une allocation de Rs 25 000 mensuellement et d’une somme de Rs 3 000 pour ses appels téléphoniques effectués entre autres. Le ministre a confirmé les complaintes reçues au MSC et qu’il a été informé que le Managing Secretary de cette instance a convoqué l’entraîneur de tennis de table (Ndlr: Rajessen Descann) employé par le MSC dans la mesure où ce dernier n’avait pas soumis son plan de travail et son « mileage claim ». Devanand Ritoo a indiqué que cette réunion s’est tenue en la présence de Kris Appadu, du Managing secretary et d’un officier. « I understand that during the meeting the Coach did not appreciate the queries put to him and left the Office slamming the door. »
Franco Quirin a aussi voulu savoir si certaines allocations de Kris Appadu ont été revues à la hausse récemment et si tel était bien le cas, d’en préciser lesquelles. A cette question, Devanand Ritoo a indiqué: « Mr Deputy Speaker, Sir, the allowance that the Chairman is actually having is an administrative issue and I am informed that he is drawing the same allowance as the previous Chairman. »
Le député mauve a aussi voulu savoir s’il y a d’autres employés du MSC qui ont été convoqués pour le problème de ‘mileage allowance’. A cette question, Devanand Ritoo a précisé avoir demandé au MSC de voir de quelle manière les heures supplémentaires pouvaient être réduites et que c’est pour cette raison que le MSC mène actuellement une étude au niveau du MJS pour voir dans quelle mesure réduire les heures supplémentaires, mais également vérifier le ‘mileage’ réclamé par les entraîneurs.
Prenant la parole, le député de la majorité et ancien président du MSC, Dhiraj Singh Khamajeet, a demandé au ministre si des irrégularités avaient été notées dans le ‘mileage’ de l’entraîneur en question. A cela, Devanand Ritoo a déclaré qu’une enquête est en cours et qu’il a été trouvé que certaines ‘mileage claim’ sont injustifiées. Pour sa part, le député mauve, Rajesh Bhagwan a indiqué que le MSC est dépassé et si à la lumière du nouveau Sports Bill, le ministre comptait revoir cet organisme. Devanand Ritoo a indiqué que cette demande pouvait être considérée.
Dans sa dernière question, Franco Quirin a demandé au ministre s’il est au courant qu’il y a des abus à tous les niveaux au MSC concernant le ‘mileage allowance ». Malheureusement, Devanand Ritoo n’a pas été en mesure de compléter sa réponse dans la mesure où le Deputy Speaker a mis fin à cette séance.