La tentative russe de trafic d’armes, sous le couvert de la société Island Air System Limited, dont le frère du ministre Shakeel Mohamed, Zakhir Mohamed, est devenu Chief Executive Officer à partir de novembre 2011, a été dénoncée formellement par le Premier ministre, Navin Ramgoolam, lors du Statement Time à l’Assemblée nationale aujourd’hui. Il a été des plus catégoriques en soulignant que Maurice et ses institutions ne doivent nullement être utilisées à des fins illicites.
Navin Ramgoolam a confirmé les informations publiées par Le Mauricien quant aux enquêtes initiées en vue de faire la lumière sur ce scandale aussi bien que la venue prochaine à Maurice de Kathi Lynn Austin, Executive Director de Conflict Awareness Project, qui a dénoncé les dessous d’Island Air System Ltd.
« Le gouvernement prend très au sérieux cette affaire de trafic illégal d’armes et prendra toutes les mesures nécessaires pour empêcher que Maurice et ses institutions soient utilisées à des fins illicites », a déclaré le Premier ministre en faisant état de la publication du rapport de « Conflict Awareness Project exposing an active arms trading network of associates of former trafficker Viktor Bout that involves companies from the United States, South Africa and the United Kingdom, among other countries and the use of Mauritian companies by Foreign nationals to facilitate dealings in arms trafficking ». Ce rapport est également critique au sujet des interactions des proches du ministre du Travail et des Relations industrielles avec les promoteurs de ce projet, qui sont présentés comme des trafiquants d’armes russes de notoriété internationale.
Le Premier ministre a fait comprendre aux parlementaires qu’une première tentative en juillet 2011 pour un Air Operation Certificate a été déjouée par les autorités. « It is noteworthy that a previous application by Superfly Aviation Ltd for an Air Operative Certificate was turned down in July 2011 thanks to the vigilance of the Department of Civil Aviation which detected that the documents submitted in support of the application were fake », ajoute-t-il. Une enquête initiée par la police devait aboutir à une arrestation et une inculpation provisoire pour le délit de swindling.
« Subsequently one of the Directors of Superfly Aviation Ltd informed the Director of Civil Aviation that he wanted to pursue his business venture in Mauritius and his project had been jeopardised earlier by the action of the Mauritian national. He submitted a fresh application for an air operating certificate under the name of Island Air System Ltd », ajoute le Premier ministre.
Néanmoins, cette nouvelle demande ne devait pas aboutir au vu des renseignements compromettants sur les antécédents de marchands d’armes des promoteurs russes, dont un rapport accablant de la mission diplomatique de Maurice à New York. Le Premier ministre a conclu que plusieurs enquêtes sont en cours par la police, la Financial Intelligence Unit, la Financial Services Commission et l’Independent Commission Against Corruption, et qu’il tiendra l’Assemblée nationale informée de tout développement futur.