Avec la première réunion du groupe parlementaire MMM et MSM sous la présidence du leader de l’opposition Alan Ganoo hier, les députés ont donné une première indication de ce que sera la reprise des travaux parlementaires du mardi 26 mars. La date limite pour la soumission des interpellations pour cette première séance 2013 est fixée à mercredi mais dans le camp du MMM, une partie du travail a déjà été complétée depuis cette fin de semaine. À ce stade, trois dossiers émergent du lot.
Ainsi, la parlementaire du MMM, Arianne Navarre-Marie, compte battre le fer quand il est chaud. Elle demandera au ministre des Arts et de la Culture, Mookhesswur Choonee, de révéler le montant des dépenses encourues par le gouvernement pour organiser les célébrations du 45e anniversaire de l’indépendance et le 21e anniversaire de la République. Elle réclame du ministre des comptes détaillés pour chacune des dépenses effectuées. Elle voudrait également savoir si des exercices d’appels d’offres avaient été lancés avant l’allocation des différents contrats.
De son côté, le secrétaire général du MMM et vétéran de l’hémicycle, Rajesh Bhagwan, cible Somduth Dulthummun avec deux Parliamentary Questions adressées au Premier ministre, Navin Ramgoolam. Il voudrait savoir les conclusions de l’enquête policière suite à une déposition consignée contre des propos tenus par Somduth Dulthummun lors d’une conférence de presse le 12 février dernier et diffusés à l’antenne.
Dans l’autre interpellation, Rajesh Bhagwan s’intéresse aux activités de l’Independent Broadcasting Corporation (IBA). Il demandera au chef du gouvernement de préciser si une nouvelle IBA Act sera introduite pour des débats à l’Assemblée nationale bientôt et de confirmer si le même Somduth Dulthummun fait partie du conseil d’administration. Si tel est le cas, il voudrait savoir depuis quand et pour quelle durée et si les autorités envisagent de mettre un terme à la présence de Dulthummun sur le board en raison de ses nombreuses déclarations à caractère politique.
Deux députés du MMM interpelleront le gouvernement sur la question d’Agalega. Françoise Labelle demandera au ministre des Administrations régionales, Hervé Aimée, s’il a déjà pris connaissance d’une étude entreprise par le département d’Applied Pedagogy de l’Institut Cardinal Jean Margéot sur la situation à Agalega et s’il envisage de mettre en application les recommandations de cette étude.
Pour sa part, le député Adil Ameer Meea se penchera sur la dernière visite effectuée par le ministre Aimée à Agalega. Il voudrait prendre connaissance de la composition de la délégation officielle de même que les retombées de ce déplacement dans cette partie du territoire.
Le député Joe Lesjongard se concentre sur le secteur des services publics. Il réclamera des précisions du Premier ministre adjoint et ministre des Services publics, Rashid Beebeejaun, au sujet de la National Energy Commission. Il s’intéresse à la composition, au mandat et aux attributions de cette instance. Il compte également revenir à la charge au chapitre de la mise en place d’une Utilities Regulatory Authority et voudrait obtenir confirmation que le Central Electricity Board, la Central Water Authority et la Waste Water Management Authority opèrent en violation des dispositions de l’Utilities Regulatory Authority Act.
Les autres interpellations déposées jusqu’ici au secrétariat portent sur la Mauritius Tourism Promotion Authority (MTPA) avec la révocation de son président, Robert Desvaux, et les recrutements à la Tourism Authority (Kavi Ramano), l’internement des enfants au Brown Sequard Hospital suite à leur transfert des Shelters (Lysie Ribot), les lacunes et manquements dans le projet de péage et l’introduction du permis à points (Raffick Sorefan) et les saisies d’articles appartenant à des marchands ambulants (Reza Uteem).