Pour sir Anerood Jugnauth, il ne fait aucun doute que « ce Budget s’adresse à la classe économique et sociale », mettant « l’homme et le pays à l’avant-plant ». Il a également parlé de « la mauvaise foi de l’opposition » qu’il considère affectée par le syndrome de « nanie pa bon ». « Je crois que Paul Bérenger vit sur une autre planète. La relance économique est déjà là », a déclaré le ministre mentor. C’était hier lors des débats sur le Budget.
Sir Anerood Jugnauth a soutenu, hier lors des débats budgétaires, que le taux de croissance serait de l’ordre de 4,1 % pour l’année 2017-2018. « Le pouvoir d’achat a augmenté et le chômage est en baisse », a déclaré le ministre mentor, ajoutant que « le chômage est de 7,3 % alors qu’il était à 8 % en 2013, et la création d’emplois est passée de 14 000 en 2015 à 15 000 en 2016 ».
Commentant le projet de métro express, sir Anerood Jugnauth a estimé que « it will be a game changer for the country in terms of economic benefits and social enhancement. Le métro léger prévu par le gouvernement travailliste en juillet 2014 aurait mis une dette de 40 milliards sur la tête de la population. We are not borrowing 40 billion not even a quarter of that sum for the metro express, we are a responsible government. We would be having a metro express that would not put an unbearable financial burden on the country. »
D’autre part, le ministre mentor a aussi soutenu que le couloir aérien entre Maurice, Singapour et l’Asie a été bénéfique au tourisme et qu’Air Mauritius prévoit de mettre un « 4th weekly flight Mauritius-Singapore ». Pour lui, l’économie connaîtra « un nouveau souffle » grâce à la construction de smart cities.
Le gouvernement, poursuit SAJ, a introduit une subsistance allowance dans sa démarche de combattre la pauvreté. En ce sens, « Rs 100 millions ont été partagées entre 8 200 familles », a-t-il indiqué. Il a aussi fait ressortir que la Negative Income Tax prendra effet en janvier 2018. « Cette mesure va générer un revenu de Rs 1,3 milliard à 150 000 employés qui touchent moins de Rs 10 000 », affirme le ministre mentor, ajoutant que 52 000 familles ne payent pas leur consommation d’eau, 10 000 ne payent plus les eaux usées, 70 000 familles payent un tarif réduit d’électricité, 40 000 familles ne paient pas de licence fees de la MBC. Sir Anerood Jugnauth a aussi avancé que 1 141 maisons de la NHDC ont été construites, 1 000 sont en voie de construction et d’ici 2018, 3 000 autres maisons seront prêtes.
Concernant le dossier Betamax, le ministre mentor a fustigé ses détracteurs en disant que « c’est l’honorable Bhadain qui a convaincu le gouvernement de résilier le contrat » et que « Xavier-Luc Duval n’a pas désapprouvé ». Faisant part d’une déclaration de Paul Bérenger à l’effet que le Budget 2017-2018 n’apportera « rien de concret au pays », SAJ a rétorqué : « I think he is living in another planet, la relance de l’économie est déjà là ». Il a aussi mis l’emphase sur l’introduction « of an 8 year income tax holiday » qui, dit-il, permettra la création de nouveaux emplois et de booster l’économie.
XLD réclame des excuses
Concernant le financement pour rembourser les détenteurs de polices Super Cash Back Gold, le ministre mentor est d’avis que le Premier ministre, Pravind Jugnauth, « n’a jamais dit qu’il irait en Inde pour cette raison ». « Il ne faut pas rembourser qui que ce soit. Il aurait fallu attendre que l’affaire soit réglée et que les fonds soient équitablement distribués entre les victimes. On ne m’a pas écouté. J’ai dit que l’argent des fonds publics ne serait pas utilisé pour le cas de la BAI et on m’a assuré que ce ne serait pas le cas, mais c’est tout autre… ». Il a insisté que l’économie de Maurice aurait souffert sans l’intervention du gouvernement dans les affaires de la BAI, qu’il juge comme étant un « mega-ponzi scheme ».
Le ton est par la suite monté entre Xavier-Luc Duval et sir Anerood Jugnauth. Ce dernier a soutenu que le leader de l’opposition, alors ministre des Finances, avait déclaré lors d’une PNQ de Paul Bérenger sur la BAI, le 21 novembre 2013, que « BAI is a company that is regulated and that its financial statement for 31st December 2012 showed Rs 6 billion of excess assets over liabilities. Did he tell the truth or did he mislead the House ? ». Le leader de l’opposition s’est absenté de l’hémicycle et est revenu avec un rapport de la firme d’audit KPMG sur la BAI, présentant, preuve à l’appui, que la somme indiquée était bien de Rs 6 milliards en 2013. XLD a exigé des excuses de SAJ pour avoir insinué qu’il aurait menti. Le ministre mentor a alors répondu : « I will have to check. »
Sir Anerood Jugnauth a aussi mentionné l’action plan du ministre du Tourisme, Anil Gayan, et de la Tourism Authority en vue de prévenir les agressions et vols sur les touristes. Le recrutement de 35 Prison Officers additionnels et la mise en place d’un Residential Drug Rehabilitation Center à la prison de Melrose ont également été évoqués.
Concernant les Chagos, sir Anerood Jugnauth a affirmé que le 22 juin à New York, « I will be presenting to the UN our resolution with regards to the illegal excision of the Chagos Archipelago from the territory Of Mauritius prior to our independance for the matter to be referred to the International Court of Justice for an advisory opinion. »